croyance

nom féminin

(ancien français creance, du bas latin *credentia, du latin classique credere, croire)

Définitions de croyance


  • Fait de croire à l'existence de quelqu'un ou de quelque chose, à la vérité d'une doctrine, d'une thèse : La croyance en Dieu, aux fantômes.
  • Ce qu'on croit ; opinion professée en matière religieuse, philosophique, politique : Respecter toutes les croyances.

Citations avec croyance


  • Jacques Bénigne Bossuet (Dijon 1627-Paris 1704)
    Le plus grand dérèglement de l'esprit, c'est de croire les choses parce qu'on veut qu'elles soient, et non parce qu'on a vu qu'elles sont en effet.
    Traité de la connaissance de Dieu et de soi-même
  • Malcolm de Chazal (Vacoas 1902-Port-Louis 1981)
    L'homme est prêt à croire à tout, pourvu qu'on le lui dise avec mystère. Qui veut être cru, doit parler bas.
    Sens plastique, Gallimard
  • Édouard Herriot (Troyes 1872-Saint-Genis-Laval, Rhône, 1957)
    Académie française, 1946
    De tout temps, un homme d'État est celui qui réalise en lui la raison et l'impose au-dehors par une croyance.
    Dans la forêt normande, Hachette
  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    Et chacun croit fort aisément
    Ce qu'il craint et ce qu'il désire.

    Fables, le Loup et le Renard
  • Gustave Le Bon (Nogent-le-Rotrou 1841-Paris 1931)
    Ce n'est pas avec la raison, et c'est le plus souvent contre elle, que s'édifient les croyances capables d'ébranler le monde.
    Hier et demain, Flammarion
  • Marcel Proust (Paris 1871-Paris 1922)
    Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances […].
    À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann , Gallimard
  • Henry Havelock Ellis (Croydon, Surrey, 1859-Hintlesham, Suffolk, 1939)
    On ne doit pas avaler plus de croyances qu'on ne peut en digérer.
    A man must not swallow more beliefs than he can digest.
    The Dance of Life, V

Mots proches

À quelle forme est employé le verbe dans la phrase : « Ce matin, il souffle un vent glacial » ?