christianisme

nom masculin

(latin ecclésiastique christianismus, du grec khristianismos)

Définitions de christianisme


  • Ensemble des religions fondées sur la personne et les écrits rapportant les paroles et la pensée de Jésus-Christ.

Citations avec christianisme


  • Léon Bloy (Périgueux 1846-Bourg-la-Reine 1917)
    Tout chrétien sans héroïsme est un porc.
    Quatre Ans de captivité à Cochons-sur-Marne, Mercure de France
  • François René, vicomte de Chateaubriand (Saint-Malo 1768-Paris 1848)
    Il a fallu que le christianisme vînt chasser ce peuple de faunes, de satyres et de nymphes, pour rendre aux grottes leur silence et aux bois leur rêverie.
    Génie du christianisme
  • Bernard Le Bovier de Fontenelle (Rouen 1657-Paris 1757)
    On est surpris et peut-être fâché de se voir conduit par la seule philosophie aux plus rigoureuses obligations du christianisme ; on croit communément pouvoir être philosophe à meilleur marché.
    Éloges des académiciens
  • Anatole François Thibault, dit Anatole France (Paris 1844-La Béchellerie, Saint-Cyr-sur-Loire, 1924)
    Académie française, 1896
    Le christianisme a beaucoup fait pour l'amour en en faisant un péché.
    Le Jardin d'Épicure, Calmann-Lévy
  • Remy de Gourmont (Bazoches-au-Houlme, Orne, 1858-Paris 1915)
    La civilisation, c'est la culture de tout ce que le christianisme appelle vice, frivolité, plaisirs, jeux, affaires et choses temporelles, biens de ce monde, etc.
    Promenades philosophiques, Mercure de France
  • comte Joseph de Maistre (Chambéry 1753-Turin 1821)
    Le christianisme a été prêché par des ignorants et cru par des savants, et c'est en quoi il ne ressemble à rien de connu.
    Considérations sur la France
  • comte Joseph de Maistre (Chambéry 1753-Turin 1821)
    Jamais le christianisme, si vous y regardez de près, ne vous paraîtra plus sublime, plus digne de Dieu, et plus fait pour l'homme qu'à la guerre.
    Les Soirées de Saint-Pétersbourg
  • André Malraux (Paris 1901-Créteil 1976)
    Le coup d'état du christianisme, c'est d'avoir installé la fatalité dans l'homme. De l'avoir fondée sur notre nature.
    Les Noyers de l'Altenburg, Gallimard
  • François Mauriac (Bordeaux 1885-Paris 1970)
    Académie française, 1933
    Le christianisme ne souffre pas les cœurs médiocres. L'entre-deux ne vaut rien.
    Dieu et Mammon, Le Capitole
  • Emmanuel Mounier (Grenoble 1905-Châtenay-Malabry 1950)
    Pour ceux d'entre nous qui sont chrétiens, une voix familière leur répète de l'aube au crépuscule : Ne faites pas les malins.
    In revue Esprit mars 1950
  • Blaise Pascal (Clermont, aujourd'hui Clermont-Ferrand, 1623-Paris 1662)
    Soumission et usage de la raison, en quoi consiste le vrai christianisme.
    Pensées, 269

    Commentaire
    Chaque citation des Pensées porte en référence un numéro. Celui-ci est le numéro que porte dans l'édition Brunschvicg - laquelle demeure aujourd'hui la plus généralement répandue - le fragment d'où la citation est tirée.

  • Alfred, comte de Vigny (Loches 1797-Paris 1863)
    La perfection de Bouddha est plus belle que celle du christianisme parce qu'elle est plus désintéressée.
    Journal d'un poète
  • Alfred, comte de Vigny (Loches 1797-Paris 1863)
    Le christianisme est un caméléon éternel, il se transforme sans cesse.
    Journal d'un poète
  • Lev [en français Léon] Nikolaïevitch, comte Tolstoï (Iasnaïa Poliana, gouvernement de Toula, 1828-Astapovo, gouvernement de Riazan, 1910)
    Le christianisme dans sa véritable signification détruit l'État.
    En quoi consiste ma foi
  • Lev [en français Léon] Nikolaïevitch, comte Tolstoï (Iasnaïa Poliana, gouvernement de Toula, 1828-Astapovo, gouvernement de Riazan, 1910)
    Les vrais chrétiens doivent refuser de se soumettre au service militaire.
    Les temps sont proches

Mots proches

Lequel de ces verbes ne peut pas s'écrire avec un double « l » à la troisième personne du singulier du présent de l'indicatif ?