boulevard

nom masculin

(moyen néerlandais bolwerc, bastion)

Définitions de boulevard


  • Vieux. Voie spacieuse établie dans les villes sur l'emplacement des anciens remparts.
  • Large voie de communication urbaine plantée d'arbres.

Expressions avec boulevard



  • Le Boulevard du crime,

    surnom donné à l'ancien boulevard du Temple en raison des nombreux forfaits accomplis chaque soir sur les scènes des théâtres populaires.
  • Les Boulevards extérieurs,

    nom donné autrefois, à Paris, aux artères tracées à l'emplacement de l'ancien mur des Fermiers-Généraux (au N., boulevard de Clichy et ses prolongements) ; aujourd'hui boulevards dits « des Maréchaux », construits en bordure des fortifications du xixe s., qui furent démolies après la Première Guerre mondiale.
  • Les Boulevards, les Grands Boulevards, ou, vieux, le Boulevard,

    à Paris, artère réputée pour son animation, qui va de la place de la République à la Madeleine. (Cet ensemble, dont la création remonte au xviie s., comprend les boulevards Bonne-Nouvelle, Poissonnière, Montmartre, des Italiens, des Capucines.)
  • Familier. Ouvrir un boulevard,

    favoriser, par maladresse ou par complaisance, le développement d'un phénomène généralement jugé néfaste.
  • Théâtre du Boulevard,

    terme général pour désigner le répertoire des salles situées autrefois sur le boulevard du Temple, puis sur les Grands Boulevards de Paris, et dont le caractère d'abord populaire et mélodramatique, puis bourgeois et facile, s'oppose à la fois au répertoire des grandes scènes traditionnelles et aux recherches du théâtre d'avant-garde.

Difficultés de boulevard


  • EMPLOI

    On dit : il habite boulevard Victor-Hugo (et non : *sur le boulevard Victor-Hugo) ; les fenêtres donnent sur le boulevard ; la troupe a défilé sur le boulevard (= sur la chaussée du boulevard).

Mots proches

« Ma [foi], c'est la dernière [foi] que je vends du [foi] dans la ville de [foi] » (comptine enfantine). Combien y a-t-il de graphies du son [foi] ?