aveu

nom masculin

(de avouer)

Définitions de aveu


  • Fait de reconnaître ou de déclarer qu'on est l'auteur d'une infraction, d'une action blâmable, ou simplement pénible à révéler : Obtenir les aveux d'un criminel. L'aveu de son ignorance lui a coûté. (Si la déclaration est faite en justice, l'aveu est judiciaire.)
  • Littéraire. Action d'avouer son amour : De tendres aveux.
  • Féodalité

    Charte délivrée par le vassal à son seigneur, attestant sa prestation de foi et d'hommage et l'acquisition de son fief. (L'aveu était accompagné du dénombrement.)

Expressions avec aveu



  • De l'aveu de quelqu'un, de son propre aveu,

    comme il le reconnaît lui-même.
  • Littéraire. Homme sans aveu,

    sans foi ni loi.
  • Littéraire. Ne rien faire sans l'aveu de quelqu'un,

    sans son autorisation.
  • Passer aux aveux,

    avouer un crime, une faute.

Difficultés de aveu


  • ORTHOGRAPHE

    On écrit au singulier : un homme sans aveu.
    remarque
    Cet emploi correspond à un sens aujourd'hui disparu de aveu : « acte par lequel un seigneur reconnaissait qqn pour son vassal ».

  • EMPLOI

    On dit passer aux aveux et non *passer des aveux.
    remarque
    *Passer des aveux, fréquent dans l'écriture journalistique (le suspect a passé des aveux complets), semble s'être formé sur le modèle de passer des accords.


Citations avec aveu


  • Alphonse Allais (Honfleur 1854-Paris 1905)
    Avant de prendre congé de ses hôtes, Dieu convint, de la meilleure grâce du monde, qu'il n'existait pas.
    Le Courrier français, La Table Ronde
  • Georges Bataille (Billom 1897-Paris 1962)
    L'aveu est la tentation du coupable.
    Le Procès de Gilles de Rais, Pauvert
  • Michel Leiris (Paris 1901-Saint-Hilaire, Essonne, 1990)
    Il faut mentir s'il n'y a que du mal à attendre de l'aveu d'une vérité.
    Fibrilles, Gallimard
  • Jean Racine (La Ferté-Milon 1639-Paris 1699)
    Seigneur, dans cet aveu dépouillé d'artifice,
    J'aime à voir que du moins vous vous rendiez justice.

    Andromaque, IV, 5, Hermione
  • Cicéron en latin Marcus Tullius Cicero (Arpinum 106-Formies 43 avant J.-C.)
    Nous tenons un accusé qui avoue.
    Habemus confitentem reum.
    Pro Ligario, I, 2
  • Ovide en latin Publius Ovidius Naso (Sulmona, Abruzzes, 43 avant J.-C.-Tomes, aujourd'hui Constanţa, Roumanie, 17 ou 18 après J.-C.)
    Elle ne pèche pas, celle qui peut nier avoir péché ; seul l'aveu d'une faute la perd de réputation.
    Les Amours, III, 14, 5
    Non peccat quaecumque potest peccasse negare,
    Solaque famosam culpa professa facit.

Mots proches

Quel accent différencie l'habitant d'une colonie d'une partie de l'intestin ?