En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le Tarn

Rivière du Massif central et du Bassin aquitain, affluent de la Garonne (rive droite) ; 375 km (bassin de plus de 12 000 km2).

Il naît au S. du mont Lozère, dans les schistes cristallins, mais pénètre vite dans les calcaires. Après avoir reçu le Tarnon, il s'encaisse entre le causse de Sauveterre et le causse Méjean en formant des gorges particulièrement pittoresques entre Sainte-Enimie et Peyreleau (gorges du Tarn). Leurs sites réputés et variés (cirques, cascades, étroits) provoquent un mouvement touristique important. Après avoir reçu la Jonte, le Tarn coule à la lisière du Ségala et des Grands Causses, passe à Millau, où la Dourbie le rejoint, puis pénètre en plaine ; il traverse Albi et Gaillac, se grossit de l'Agout (rive gauche) ; son cours devient alors parallèle à celui de la Garonne, et leurs vallées unies forment une plaine riche. Après être passé à Montauban et à Moissac, le Tarn reçoit l'Aveyron (rive droite) et se jette dans la Garonne.

De régime pluvio-nival, il a un maximum en mars et subit des influences méditerranéennes sur son cours supérieur. Son débit moyen est de 250 m3s, et son débit maximal de 8 200 m3s. Le débit est toutefois influencé par des aménagements hydroélectriques (surtout entre Millau et Gaillac).