Identifiez-vous ou Créez un compte

Isère

Grenoble
Grenoble

Rivière des Alpes du Nord, affluent du Rhône (rive gauche) ; 290 km (bassin d'environ 12 000 km2).

Née au pied de l'Iseran, à la frontière italienne, dans un amphithéâtre de glaciers, elle parcourt la Tarentaise, souvent resserrée en d'étroits passages. Elle passe notamment à Bourg-Saint-Maurice et à Moûtiers, où elle reçoit le Doron de Bozel ; elle se grossit de l'Arly et pénètre dans le Sillon alpin avant de recevoir l'Arc. Après Grenoble, où elle reçoit le Drac (rive gauche), elle remonte vers le N.-O. et sort des Alpes par la cluse de Voreppe. Elle reprend ensuite la direction N.-E.-S.-O., reçoit la Bourne, passe entre Romans et Bourg-de-Péage, et se jette dans le Rhône, à 5 km au N. de Valence. Le régime, nival vers l'amont, passe à un type nivo-pluvial dans le cours inférieur. Avant l'équipement du cours d'eau, il était très irrégulier, et les agglomérations se sont souvent construites à bonne distance du lit, pour éviter les crues de printemps et du début de l'été.

De nombreuses usines se pressent dans sa vallée, aux débouchés de ses affluents, surtout en Tarentaise et dans le Grésivaudan. Elles utilisent l'hydroélectricité (en partie aussi exportée) produite par l'Isère et parfois ses affluents (Arc, principalement), notamment dans les centrales de Malgovert, de La Bâthie, du Cheylas.