En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Georges Wolinski

Amande, par Wolinski
Amande, par Wolinski

Dessinateur de presse français (Tunis 1934-Paris 2015).

Après des études d'architecture, il intègre en 1960 l'équipe d'Hara-Kiri où sont publiées ses premières histoires, dont une adaptation de la Reine des pommes, d'après Chester Himes. Par la suite, son trait se simplifie et ses thèmes de prédilection se précisent : sexe, politique et société. Avec un tel programme, c'est tout naturellement en 1968 que le nom de Wolinski commence à être connu, alors qu'il publie dans l'Enragé et dans Action, journaux très engagés politiquement, et qu'un recueil de ses dessins fait scandale sous le titre évocateur de Je ne pense qu'à ça. D'autres recueils seront adaptés pour le théâtre, en collaboration avec Claude Confortès, et pour le cinéma (le Roi des cons, 1980).

Devenu rédacteur en chef de Charlie Mensuel, Wolinski en profite pour faire découvrir aux lecteurs des chefs-d'œuvre du passé (Lil Abner, Dick Tracy, Popeye) et des dessinateurs encore peu connus (Crépax, Reiser). Il écrit aussi le scénario de Paulette, dessiné par Georges Pichard. Cette série met en scène une avenante jeune fille qui vit de délirantes aventures. Wolinski et Pichard produiront sept albums, jusqu'au début des années 1980.

La majeure partie de la carrière de Wolinski se fait toutefois dans la grande presse, où ses dessins d'un humour caustique commentent l'actualité (→ caricature). Il dessine pour l'Humanité, Libération, le Nouvel Observateur, Paris-Match, le Journal du dimanche, Charlie Hebdo, ses dessins étant ensuite regroupés sous forme d'albums (Je ne veux pas mourir idiot, 1968 ; C'est dur d'être patron, 1977 ; À bas l'amour copain, 1980 ; Mes aveux, 2000 ; Salut les filles !, id.). En 2005, son œuvre a été couronnée par le Grand Prix de la ville d'Angoulême (festival d'Angoulême). Wolinski a par ailleurs participé à l’édition anniversaire 2010 du Petit Larousse en illustrant des mots de la langue française.

Il est assassiné le 7 janvier 2015 lors d'un attentat au magazine Charlie Hebdo.