En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Kate Elizabeth Winslet

Actrice britannique (Reading 1975).

Fille d’acteurs de théâtre, elle se forme au métier de comédienne à la Redroofs Theater School qu’elle intègre à l’âge de 11 ans, avant de débuter à la télévision britannique cinq ans plus tard. C’est le réalisateur néo-zélandais Peter Jackson qui lui offre au cinéma son premier rôle d’envergure, celui de Juliet Hulme, une adolescente meurtrière, dans Créatures célestes (1994). L’année suivante, elle confirme dans le film d’Ang Lee, Raison et Sentiments, adapté du roman de Jane Austen. Elle donne alors la réplique à Emma Thompson et Hugh Grant ; son interprétation de Marianne Dashwood lui vaut d’être pour la première fois nominée aux Oscars (catégorie « Meilleure actrice dans un second rôle »).

Si son rôle d’Ophélie dans le Hamlet (1994) de Kenneth Branagh est salué par la critique, celui de Rose DeWitt Bukater, une jeune aristocrate qu'embrase la passion amoureuse, dans Titanic (1997) de James Cameron, lui ouvre les portes de la renommée internationale. Le film, dans lequel elle forme avec Leonardo DiCaprio l’un des couples les plus mythiques d’Hollywood, obtient onze Oscars et bat tous les records au box-office. Dès lors, Kate Winslet se plaît à élargir ses expériences et ses registres de jeu, tournant aussi bien dans des comédies sentimentales (Eternal Sunshine of the Spotless Mind, Michel Gondry, 2004 ; The Holiday, Nancy Meyers, 2006) que dans des drames où sa présence incandescente irradie (Holy Smoke, Jane Campion, 1999 ; Iris, Richard Eyre, 2001 ; la Vie de David Gale, Alan Parker, 2003 ; Little Children, Todd Field, 2006 ; les Noces rebelles, Sam Mendes, 2008 ; le Liseur, d’après le roman de Bernhard Schlink, Stephen Daldry, 2008).