En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Bernhard Willem Holtrop, dit Willem

Enfant adultérin, par Willem
Enfant adultérin, par Willem

Illustrateur, dessinateur et scénariste néerlandais de bandes dessinées (Ermelo, Gueldre, 1941).

Étudiant en Beaux-Arts (1962-1967), il devient en 1966 l’un des illustrateurs du mouvement anarchiste néerlandais « provo ». La même année, il fonde God, Nederland & Oranje, un journal satirique frappé par la censure dès son premier numéro. Solidaire des événements de mai 1968, il s’installe à Paris où, tout en continuant à dessiner pour la presse et l’édition néerlandaise (Billy the Kid, 1968 ; Rust en orde, 1972 ; Propaganda, 1979), il collabore à l’Enragé et devient l’un des plus fidèles collaborateurs de Hara-Kiri puis de Charlie Hebdo. Il y crée alors de nombreuses histoires (Chez les obsédés, Jack l’Éventreur en vacances, Romances et mélodrames, Dick Talon heureux comme un con) et rubriques (Revue de presse, Chez les esthètes). En 1976, il devient le rédacteur en chef de Surprise, un bimestriel édité par le Professeur Choron. Rapidement censuré, Surprise ne comptera que six numéros.

Par la suite, Willem figure au sommaire de multiples journaux et magazines : de Charlie Mensuel à Libération, en passant par Métal Hurlant, Psikopat, Télérama ou l’Écho des Savanes. Son abondante production satirique fait parallèlement l’objet de publications en volume (N’oublions jamais, 1985 ; Plus mort que moi tu meurs, 1986 ; Anal Symphonies, 1996 ; la Droite part en couilles, 2001 ; Merci Ben Laden !, 2002). Sa manière allie un graphisme soigné et un humour noir, grinçant et provocateur qui rend ses charges politiques redoutables. Dans un registre plus ludique, il a participé à l’édition anniversaire 2010 du Petit Larousse en illustrant des mots de la langue française.