En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Adrian Thaws, dit Tricky

Musicien, chanteur et disc-jockey de rock et de trip-hop britannique (Bristol 1968).

Le chantre du « Bristol Sound » des années 1990 grandit sur les airs bluesy que jouait sa maman, une métisse africaine, qui le laisse orphelin à quatre ans. Sous le nom de Tricky Kid, cet inconditionnel de Bob Marley et des Specials, intègre le Wild Bunch, collectif d'artistes de Bristol que fréquentent Geoff Barrow (futur Portishead), Nellee Hooper (futur producteur de Soul II Soul et Neneh Cherry) et les futurs Massive Attack : 3D, Mushroom et Daddy G. Il rejoint cette formation en 1988, et collabore notamment à l'album phare Blue Lines (1992). Son premier album solo (avec la chanteuse Martina), Maxinequaye, distille une techno nonchalante aux relents soul et hip-hop efficaces. Le deuxième album, Pre Millenium Tension, en novembre 1996, est au contraire rempli de menaces soniques et de paranoïa rampante. Tricky y apparaît bel et bien comme le visionnaire que l'on supposait.

Deux ans plus tard, il revient avec l'album Angels With Dirty Faces, puis en 1999, avec Juxtapose (en collaboration avec DJ Muggs du groupe hip-hop Cypress Hill, et Grease, producteur de DMX). L'opus, à la production volontairement bancale, et où les grognements de Tricky, plaqués sur des ambiances malsaines et des textures rugueuses, confirme le talent déjanté du « Prince of Darkness », mais est un échec commercial car trop dur d'accès. En 2001, Tricky fait son retour avec Blowback (sur le label Anti, suite à son éviction d'Island pour cause de ventes insuffisantes), où l'on retrouve des invités innatendus, tels que Cindy Lauper, Alanis Morissette, Kiedis, Frusciente ainsi que Flea, des Red Hot Chili Peppers.

En 2003, il livre son septième album, Vulnerable, une alchimie parfaite entre guitares rock et arrangements électroniques. En 2008, sur l'album Knowle West Boy, Tricky rend hommage au quartier d'enfance où il a vécu. Les nombreuses influences musicales qui composent cet album sont le reflet des musiques qui ont accompagné son enfance. Après cinq ans d'absence, c'est un Tricky moins sombre que l'on retrouve, toujours aussi talentueux, et qui n'a pas oublié ses racines.