En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Tibère

en latin Tiberius Julius Caesar

Triomphe de Tibère
Triomphe de Tibère

(Rome vers 42 avant J.-C.-Misène 37 après J.-C.), empereur romain (14-37 après J.-C.).

Il est le fils de T. Claudius Nero et de Livie. Sa mère se remarie avec Octave (38 avant J.-C.). Auguste lui confie des tâches diplomatiques et militaires, puis le contraint, en prélude à son adoption, de répudier sa femme, Vipsania Agrippina, pour épouser Julie, fille d'Auguste (11 avant J.-C.). En 6 avant J.-C., jaloux de Caius et de Lucius Caesar, petits-fils de l'empereur, Tibère se retire à Rhodes. Après la disparition des deux jeunes princes, Auguste l'adopte en 4 et l'oblige à adopter son neveu, Germanicus. Il mène des campagnes victorieuses en Pannonie et en Germanie. Il succède à Auguste en 14. Il transforme alors la magistrature extraordinaire de son beau-père en institution permanente. Il accorde au sénat un plus grand rôle législatif et judiciaire. Seules s'agitent la Gaule (insurrection de Florus et de Sacrovir, 21) et la Numidie (guerre de Tacfarinas, 17-24). La politique extérieure est prudente : l'armée romaine est ramenée au Rhin (17). En Orient, Germanicus intervient en Arménie (18), annexe la Cappadoce et la Commagène. Mais l'hostilité croît entre l'empereur et la classe dirigeante. Tibère est accusé d'avoir empoisonné Germanicus (19). Méfiant et misanthrope, il se retire à Capri (27) et abandonne une grande part des affaires à Séjan, qui projette de le renverser. Séjan, démasqué, est mis à mort (31). Tibère multiplie déportations et exécutions de sénateurs et de membres de la famille impériale.