Identifiez-vous ou Créez un compte

Thomas Alva Edison

Thomas Edison
Thomas Edison

Inventeur américain (Milan, Ohio, 1847-West Orange, New Jersey, 1931).

Autodidacte génial, il s'est rendu célèbre par de multiples inventions, dont les plus connues sont le phonographe et l'ampoule électrique à incandescence. Il fut aussi un homme d'affaires avisé.

1. Enfant hyperactif puis adolescent ingénieux

Septième et dernier-né d'une famille modeste (son père est un brocanteur d'ascendance hollandaise), Thomas Edison se distingue très jeune comme un enfant hyperactif, à la curiosité insatiable. À l'âge de 7 ans, classé « instable » par son professeur, il doit abandonner l'école après seulement trois mois de cours. Sa mère, ancienne institutrice d'origine écossaise, poursuit alors son instruction.

À l'âge de 12 ans, il est engagé comme vendeur de journaux sur une ligne de chemin de fer. Il a l'idée d'installer dans le fourgon mis à sa disposition une presse d'imprimerie qu'il a achetée d'occasion, et fonde un journal, le Weekly Herald, qu'il rédige et imprime pendant la marche du train et qu'il vend directement aux voyageurs. Il occupe ses loisirs à perfectionner ses connaissances en mécanique, en physique et en chimie. En se livrant à des expériences, il met un jour le feu au wagon qui lui sert de laboratoire, ce qui lui vaut d'être renvoyé.

À l'âge de 13 ans, Edison contracte la scarlatine et ses facultés auditives sont gravement altérées : il devint complètement sourd de l'oreille gauche et à 90 % de la droite. Le jeune garçon se rabat alors sur la lecture. Fréquentant assidûment la bibliothèque municipale de Detroit, il se met à en dévorer les ouvrages, étagère après étagère ! Jamais il ne considéra sa déficience auditive (→ hypoacousie) comme un handicap, préférant la regarder comme un atout pour sa concentration intellectuelle. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, c'est donc un sourd qui a conçu le phonographe, appareil de reproduction sonore, puis qui l'a perfectionné à plusieurs reprises.

En 1862, il entre au bureau télégraphique de Port Huron. Il y invente deux ans plus tard un télégraphe duplex permettant de transmettre simultanément sur un même câble deux dépêches en sens inverse. En 1869, il s'installe à New York et obtient un poste de technicien à la Bourse, après avoir réussi fortuitement à réparer le télégraphe utilisé pour transmettre les cours de l'or. Le succès, désormais, ne le quittera plus.

→ télégraphie.

2. Inventeur et homme d'affaires

La mise au point d'un télégraphe multiplex pouvant transmettre et imprimer les cours des valeurs boursières permet à Edison de créer puis de revendre sa première société. Avec l'argent ainsi récolté, il ouvre en 1874 à Newark (New Jersey) son propre laboratoire de recherche, qu'il transfère en 1876 au Menlo Park, à Orange (New Jersey), où verront le jour la plupart de ses inventions.

Il réalise le phonographe (1877), puis l'ampoule électrique à incandescence (1879), qui va révolutionner l'éclairage.

→ lampe.

Homme d'affaires avisé et chercheur opiniâtre à l'activité débordante, il dépose systématiquement des brevets pour chacune de ses inventions, puis les exploite avec succès grâce à la nouvelle société commerciale qu'il a fondée, la Continental Edison.

En 1888, il construit avec son assistant William Kennedy Laurie Dickson (1860-1935) le phonographe optique. L'année suivante, les deux associés réalisent le Kinetograph, appareil de prise de vues permettant d'enregistrer une succession d'images sur une pellicule munie de perforations latérales. Puis, en 1891, Edison fait breveter (aux États-Unis seulement) le Kinetoscope, une simple visionneuse reproduisant le mouvement par succession rapide de vues individuelles, mais qui comporte tous les mécanismes essentiels d'un projecteur cinématographique. Edison devance ainsi l'invention du cinéma par les frères Lumière, mais sera ensuite, au début du xxe siècle, au cœur d'une âpre guerre commerciale qui l'opposera aux autres détenteurs de brevets d'appareils de cinéma, puis aux producteurs et aux exploitants de films, et il sera finalement contraint d'abandonner toute activité cinématographique.

Pendant la Première Guerre mondiale, le gouvernement américain fait appel à lui pour des recherches en chimie et il devient aussi conseiller de la marine.

À sa mort, en 1931, Edison compte à son actif plus d'un millier de brevets. Parmi ses nombreuses inventions figurent une machine à voter, une machine à dicter, une machine à ronéoter, un accumulateur alcalin nickel-fer… En revanche, il n'a réellement ajouté aux connaissances scientifiques qu'une seule découverte, en 1883, celle de l'émission d'électrons par un métal chauffé (effet Edison), à l'origine de la lampe diode et largement utilisée en électronique.

3. Citations de Thomas Edison

Le génie est fait de deux pour cent d'inspiration et de quatre-vingt-dix-huit pour cent de transpiration.

Thomas Edison, extrait d'une interview au magazine Life.

Si nous faisions tout ce que nous sommes capables de faire, nous en serions abasourdis.

Thomas Edison.