En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Shotoku Taishi

(573-622), titre posthume sous lequel est connu le prince japonais Umayado, qui exerça la régence de 600 à 622.

Il est l'un des plus grandes figures de l'histoire du Japon, surtout à cause du rôle qu'il joua dans la propagation du bouddhisme. Shotoku Taishi fit pénétrer le Japon dans l'orbite culturelle de la Chine et apporta une immense contribution au développement de la civilisation japonaise. Il prépara un Code de lois en dix-sept articles, qui constitue un recueil d'injonctions morales, d'inspiration bouddhique, adressées à la classe dirigeante de l'époque, c'est-à-dire au clan impérial qui régnait sur les provinces centrales de l'archipel. Ce code ne fut promulgué qu'après sa mort. Shotoku Taishi fonda de nombreux sanctuaires dont le Horyu-ji, le plus ancien monastère bouddhique subsistant aujourd'hui ; à la fin de l'année 624, il existait au Japon 4 temples et monastères, où résidaient près de 1 500 religieux. Il règlementa également les cérémonies religieuses et institua un calendrier liturgique. Il envoya pour la première fois une ambassade en Chine en 607, et mourut un an après avoir publié deux ouvrages historiques, le Tenno-ki et le Koku-ki.

Pour en savoir plus, voir l'article histoire du Japon.