En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

René Ier le Bon

René Ier le Bon
René Ier le Bon

(Angers 1409-Aix-en-Provence 1480), duc d'Anjou, comte de Provence (1434-1480), duc effectif de Bar (1430-1480), duc de Lorraine (1431-1453), roi effectif de Naples (1438-1442) et titulaire de Sicile (1434-1480), roi nominal de Jérusalem.

Deuxième fils de Louis II, roi de Sicile, il épousa Isabelle, fille du duc de Lorraine, mais ses droits sur ce duché furent contestés par Antoine de Vaudémont, allié des Bourguignons. René, vaincu par ce dernier (Bulgnéville, 1431), se trouva un moment prisonnier de Philippe le Bon. De son frère aîné, Louis III (?-1434), il hérita l'Anjou et la Provence ainsi que des droits sur le royaume de Naples, où il s'installa en 1438. Il s'en fit chasser par Alphonse d'Aragon (1442). Il revint en Lorraine et aida Charles VII contre les Anglais. Ayant cédé en 1453 la Lorraine à son fils aîné, il vécut en Anjou, puis, à partir de 1471, à Aix-en-Provence, où il écrivit des traités, romans et poèmes (le Livre du cœur d'amour épris [1457]), protégeant artistes et savants. Sous la pression de Louis XI, il légua ses possessions à son neveu, Charles du Maine, dont le roi de France allait être l'héritier. René d'Anjou a laissé le souvenir d'un souverain paternel (le « Bon Roi René »).