En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Wajdi Mouawad

Auteur dramatique et metteur en scène de théâtre canadien d’origine libanaise et d’expression française (Dayr al-Qamar, Chouf, 1968).

Né au Moyen-Orient, il ne vit que huit ans dans son pays d’origine (mais les guerres de cette région du monde le marqueront à jamais). Sa famille ayant quitté le Liban en 1973, il passe une partie de son enfance en France avant de gagner le Québec.

Diplômé de l’École nationale de théâtre du Canada en 1991, il fonde une compagnie à Montréal et signe rapidement des adaptations et des mises en scène, avant de publier son premier texte dramatique, Alphonse, en 1991. Avec Littoral (1997), il s’impose comme un écrivain important au cœur de la sphère francophone : la pièce est la première grande fresque d’une œuvre à la croisée des mythologies antiques et des tragédies modernes, qui se développera sous la forme d’une tétralogie, intitulée le Sang des promesses, et comprenant Incendies (2003), Forêts (2006) et Ciels (2009). Ces longues pièces épiques suivent la vie de membres d’une même famille à travers le temps ; elles s’interrogent sur la question des origines et le destin individuel, à travers une recherche des mystères du passé, et révèlent, au terme de leurs quêtes passionnelles, que les personnages reproduisent les erreurs et les atrocités de leurs ancêtres.

Les autres pièces de l’auteur, Rêves (2002), Seuls (2008), posent le problème de la réalité et de l’identité mais, comme ses autres textes, le font sans débats théoriques. Mouawad est, avant tout, un auteur à la langue puissamment lyrique, un poète qui exprime ses déchirures face à son double héritage culturel (oriental et occidental) et à un monde, pour lui, continuellement bouleversé par les conflits intimes et guerriers. Il a la particularité d’élaborer généralement ses textes au cours des répétitions, en partant de ses intuitions et en inventant les scènes et les dialogues en travaillant avec les acteurs.

Il est aussi l’auteur d’un roman, Visage retrouvé (2002). Couronné par plusieurs prix (notamment le prix du Gouverneur général du Canada en 2000), directeur artistique depuis 2007 du Théâtre français du Centre national des arts du Canada à Ottawa, il exerce son activité de metteur en scène des deux côtés de l’Atlantique et participe souvent au Festival d’Avignon.