En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pierre Mauroy

Pierre Mauroy
Pierre Mauroy

Homme politique français (Cartignies 1928-Clamart 2013).

Secrétaire national des Jeunesses socialistes (1950-1958), professeur de l'enseignement technique, il fonde en 1951 la Fédération nationale des foyers Léo-Lagrange, mouvement d'éducation et de loisirs populaires. En 1963, il entre au bureau politique de la Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO), dont il devient le secrétaire général adjoint (1966-1970). Il apporte son soutien à François Mitterrand lors du congrès d'Épinay-sur-Seine (11 juin 1971) qui voit la formation du nouveau parti socialiste (PS).

Secrétaire national à la coordination du PS (1971-1979), député du Nord (1973, réélu en 1978, en 1981) et maire de Lille (1973-2001), Pierre Mauroy est également président du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais (1974-1981) et joue un rôle de premier plan au sein du PS aux côtés de François Mitterrand.

Après l'élection de ce dernier à la présidence de la République, il est nommé Premier ministre (21 mai 1981) ; il forme le 23 juin, après les élections législatives un second gouvernement où figurent 4 ministres communistes. Ce gouvernement d'« Union de la gauche » engage aussitôt d'importantes réformes structurelles (nationalisations, décentralisation), sociales (39 heures, retraite à 60 ans), judiciaires (abolition de la peine de mort) et fiscales (impôt sur la fortune). Mais il se heurte aux difficultés économiques issues de la crise mondiale et doit infléchir sa politique dans le sens de la rigueur. En mars 1983, après des élections municipales défavorables à la gauche, Pierre Mauroy forme un troisième gouvernement qui doit faire face à une opposition grandissante, notamment sur la question scolaire (réforme de l'enseignement privé). Il démissionne en juillet 1984.

Premier secrétaire du PS de 1988 à 1992, sénateur du Nord (1992-2011), il préside l'Internationale socialiste de 1992 à 1999.

Pour en savoir plus, voir les articles décentralisation, Ve République, France : vie politique depuis 1958.