En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Claude Nicolas Ledoux

Claude Nicolas Ledoux, saline royale d'Arc-et-Senans
Claude Nicolas Ledoux, saline royale d'Arc-et-Senans

Architecte et urbaniste français (Dormans 1736-Paris 1806).

Élève de J. F. Blondel, il travaille pour l'aristocratie (château de Bénouville, pour le marquis de Livry, 1768), pour les financiers (Hallwyll, Thélusson, etc.), pour Mme du Barry (à Louveciennes, à Versailles, ce qui lui vaut de devenir académicien [1773] et architecte du roi) et pour la Guimard ou les demoiselles de Saint-Germain.

La protection de Trudaine lui vaut l'Inspection des salines (1771 ; d'où la réalisation, partielle, des salines de Chaux à Arc-et-Senans, 1775-1779) et les commandes du théâtre de Besançon et de la prison d'Aix-en-Provence. Au titre d'architecte de la Ferme générale, il élève les barrières de Paris de 1783 à 1789. Ces propylées causent un scandale dont Ledoux ne se relèvera pas. Durant la Révolution, il rédige, pour se justifier, l'Architecture considérée sous le rapport des arts, des mœurs et de la législation, ouvrage illustré de gravures d'après ses dessins, dont seul paraîtra le tome Ier, en 1804.

Le projet de ville idéale pour Chaux à Arc-et-Senans, celui d'un village à Mauperthuis classent Ledoux parmi les pionniers d'un urbanisme visionnaire. On a voulu voir en lui le précurseur du fonctionnalisme; mais plusieurs contemporains, Boullée en tête, ont manifesté un goût palladien des formes dépouillées, accompagné d'une rhétorique grandiloquente, qui n'a rien à envier à Ledoux.