En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Félix Faure

Félix Faure
Félix Faure

Homme d'État français (Paris 1841-Paris 1899).

Riche négociant du Havre, d'esprit libéral, membre de la Ligue de l'enseignement, adjoint au maire du Havre, il est élu en 1881 député républicain modéré et, à la Chambre, il fait partie de l'Union républicaine, s'occupant surtout des affaires commerciales.

Dans le grand ministère composé par Gambetta (1881-1882), il devient sous-secrétaire d'État au Commerce et aux Colonies, poste qu'il conserve sous Jules Ferry (1883-1885) et dans le premier cabinet Tirard (1887-1888). Il crée le Conseil supérieur des colonies.

Ministre de la Marine en 1894, il quitte ce poste pour la présidence de la République en janvier 1895. Il est élu au deuxième tour grâce à la coalition des voix monarchistes et modérées contre Brisson, le candidat des gauches. À l'intérieur, alors que la France est déchirée par l'affaire Dreyfus, il se montre hostile à la révision du procès et s'appuie sur les modérés (ministères Méline et Dupuy).

Le renforcement de l'alliance franco-russe est en partie son œuvre : il reçoit le tsar Nicolas  II à Paris en 1896 et lui rend visite en Russie en 1897. À l'extérieur, l'expansion coloniale est marquée par la conquête de Madagascar, et Félix Faure semble avoir été l'inspirateur de l'évacuation de Fachoda (→ affaire de Fachoda).

Sa mort brutale à l'Élysée fut suivie de funérailles nationales, marquées par des manifestations au cours desquelles Déroulède tenta vainement d'entraîner vers l'Élysée les troupes du général Roget (23 février 1899).