En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Gaston Eyskens

Homme politique belge (Lier, Anvers, 1905-Louvain 1988).

Professeur à l'université de Louvain (1931), député catholique (1939-1973), il est ministre des Finances dans les cabinets Van Acker (1945-1946) et Spaak (1947-1949). Il forme ensuite avec l'appui des partis social-chrétien et libéral, un gouvernement de coalition, qui, affronté aux problèmes sociaux et à la question royale, se retire en mars 1950. De nouveau Premier ministre en 1958, il doit faire face au problème de l'indépendance du Congo belge, puis aux grèves provoquées par une loi (la « loi unique ») d'austérité financière ; le malaise social et politique aboutit à la dissolution du Parlement en février 1961 et au départ de Gaston Eyskens.

Il revient au pouvoir en juin 1968 à la tête d'un cabinet de coalition (sociaux-démocrates et socialistes). Sa grande préoccupation est le problème linguistique : le 10 décembre 1970, la Belgique devient un État communautaire et régional. Ayant démissionné à la suite des élections anticipées de novembre 1971, Gaston Eyskens se succède à lui-même et forme, le 21 janvier 1972, un nouveau cabinet de coalition ; mais, face aux problèmes régional et budgétaire, il doit démissionner le 22 novembre. Il expédie les affaires courantes jusqu'en janvier 1973.

Pour en savoir plus, voir les articles Belgique : histoire, Belgique : vie politique depuis 1951.