En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Moshe Dayan

Militaire et homme politique israélien (Deganya 1915-Ramat-Gan 1981).

Engagé très jeune dans la Haganah, il participe, avec le grade de colonel, à la première guerre israélo-arabe. En 1949, il représente Israël aux négociations d'armistice. Nommé chef d'état-major de l'armée, il dirige avec succès la campagne du Sinaï contre l'Égypte (1956). En 1958, il démissionne de l'armée et se consacre à la politique. Membre du Mapai, il est élu député à la Knesset et entre comme ministre de l'Agriculture dans le gouvernement Ben Gourion (1959). En 1964, il prend le parti de David Ben Gourion dans le conflit qui oppose ce dernier au Premier ministre Levi Eshkol. Il donne sa démission et rejoint le Rafi, parti fondé par Ben Gourion. En 1967, il revient néanmoins au gouvernement comme ministre de la Défense, peu de temps avant le déclenchement de la guerre des Six-Jours. En 1968, le Rafi réintègre les rangs du parti travailliste. À l'issue de la guerre israélo-arabe d'octobre 1973, il est rendu responsable de la relative impréparation de l'armée. Après la démission du Premier ministre Golda Meir, il n'est plus ministre dans le gouvernement Rabin constitué en mai 1974. Au lendemain de la victoire du Likoud aux élections législatives (mai 1977), Moshe Dayan entre comme ministre des Affaires Étrangères au sein du cabinet Begin. Il est notamment l'un des principaux acteurs des négociations qui conduiront à la signature du traité de paix entre l'Égypte et Israël (26 mars 1979). En octobre 1979, à la suite de divergences avec Menahem Begin sur le règlement de la question palestinienne, il donne sa démission du gouvernement.

Pour en savoir plus, voir les articles guerres israélo-arabes, histoire d'Israël.