En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Stéphane Charbonnier, dit Charb

Amour, par Charb
Amour, par Charb

Dessinateur et journaliste français (Conflans-Sainte-Honorine 1967-Paris 2015).

Illustrateur pour le journal du collège où il étudie à Pontoise, il publie ses premiers dessins officiels dans l’hebdomadaire les Nouvelles du Val-d’Oise alors qu’il est encore lycéen. Après son baccalauréat, il écourte son BTS en publicité et tente sa chance auprès des rédactions de la presse satirique, tout en plaçant quelques dessins dans divers fanzines (Canicule) et en illustrant les programmes des cinémas Utopia. À partir de 1991, il collabore à la Grosse Bertha, qu’il quitte un an plus tard pour participer à la refondation de Charlie Hebdo, dont il est depuis 2009 directeur de publication et où il publie l’essentiel de ses dessins et chroniques (Charb n’aime pas les gens : chroniques politiques, 1996-2002, 2002).

Dessinant régulièrement pour la presse française (Fluide Glacial, l’Écho des Savanes, Télérama, Mon Quotidien, le Monde libertaire, le Monde des ados, l’Humanité), il est l’auteur de la bande dessinée Maurice et Patapon (Coupables, forcément coupables, 2005 ; Ça rafraîchit, 2006 ; la France qui se lèche tôt, 2007) et d’autres albums (Attention, ça tache !, 2004 ; J’aime pas les fumeurs, 2007 ; Dico Sarko, 2008) où il allie irrévérence de ton et férocité du trait (→ caricature). Charb – qui a signé deux albums (Mozart qu'on assassine, 2006 ; Bébés congelés chiens écrasés, 2007) avec le collectif « Bonobo VI » (Jul, Luz, Riss, Tignous, Catherine Meurisse) – a par ailleurs participé à l’édition anniversaire 2010 du Petit Larousse en illustrant des mots de la langue française.

Il est assassiné le 7 janvier 2015 lors d'un attentat au magazine Charlie Hebdo.