En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

René Cassin

Juriste français (Bayonne 1887-Paris 1976).

Professeur de droit, il rejoint, après l'armistice de 1940, le général de Gaulle à Londres, où il exerce successivement les fonctions de secrétaire permanent du Conseil de défense de l'Empire français et de commissaire national à la Justice et à l'Instruction publique. En 1943, il est chargé par le général de Gaulle de prendre la direction de l'Alliance israélite universelle (AIU) qu'il dirigera jusqu'à sa mort. En 1944, il est membre de l'Assemblée consultative d'Alger puis vice-président du Conseil d'État.

Après la guerre, il prend une part importante à la fondation de l'Unesco (Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture). Avec le Canadien John Peters Humphrey, Eleanor Roosevelt (veuve du président Roosevelt), le Libanais Charles Malik et les Français Henri Laugier et Stéphane Hessel, René Cassin est le principal initiateur et rédacteur de la Déclaration universelle des droits de l'homme, adoptée le 10 décembre 1948 à Paris par l'Assemblée générale des Nations unies composée à l'époque de 58 membres.

Sous la IVe République en France, il assume, en outre, en 1950, la présidence de la Cour supérieure d'arbitrage, et en 1958 celle du Comité constitutionnel provisoire. Nommé membre du Conseil constitutionnel en 1960, il est maintenu dans ses fonctions en 1962.

Il est vice-président de la Cour européenne des droits de l'homme (1959-1965) avant de succèder à lord McNair à la présidence (1965-1968).

En 1968, il reçoit le prix Nobel de la paix pour sa longue carrière pour la paix et les droits de l'homme. Ses cendres ont été transférées au Panthéon le 5 octobre 1987, date du centenaire de sa naissance.