En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Louis Antoine, comte de Bougainville

Louis Antoine, comte de Bougainville
Louis Antoine, comte de Bougainville

Navigateur français (Paris 1729-Paris 1811).

Fils d'un notaire, reçu avocat au barreau de Paris, il s'intéresse aux mathématiques et publie un Traité du calcul intégral. Cherchant une voie moins sédentaire, il se tourne vers l'armée. Avec l'appui de la marquise de Pompadour, il est nommé premier aide de camp de Montcalm. Débarqué à Québec en 1756, il participe à la lutte contre les Anglais et s'empare du fort William Henry, sur le lac Champlain, en 1757. Il sera chargé d'organiser la capitulation des forces françaises (1760). Il dirige ensuite un essai de colonisation des îles Malouines, les Falkland des Anglais, dans l'Atlantique sud (1764). L'hostilité britannique oblige la France à céder ses droits à l'Espagne. Le remboursement par cette dernière des frais engagés permet à Bougainville de financer son grand voyage vers le Pacifique : parti de Brest avec la frégate la Boudeuse (1766), il gagne l'Amérique du Sud et le détroit de Magellan.

En avril 1768, il atteint Tahiti, et le récit de son séjour dans ce « jardin d'Éden » (Voyage autour du monde (1771) ) fera beaucoup pour développer le mythe du « bon sauvage ». De retour à Saint-Malo en mars 1769, Bougainville est le premier capitaine français à avoir fait le tour du monde.

Chef d'escadre en 1779, il sera accusé par de Grasse de s'être retiré trop tôt du combat lors de l'échec des Saintes, aux Antilles (12 avril 1782). En 1790, il est à la tête de l'escadre de Brest. Resté fidèle à Louis XVI, il fait quelques mois de prison sous la Terreur. Napoléon le fera sénateur et comte.