En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Claude Beri Langmann, dit Claude Berri

Cinéaste, producteur et acteur français (Paris 1934-Paris 2009).

Ses quelques petits rôles au cinéma et à la télévision n'avaient pas beaucoup fait parler de lui. Ses débuts comme réalisateur (son court métrage le Poulet, en 1963, lui apporta une distinction au festival de Venise et un Oscar à Hollywood) furent plus convaincants. Son premier long métrage, le Vieil Homme et l'Enfant (1967) avec Michel Simon, rencontre un très grand succès commercial et critique. Suivirent d'autres films à caractère semi-autobiographique mais d'ambition plus limitée, qu'il interpréta souvent lui-même : Mazel Tov ou le Mariage (1968), le Pistonné (1970), le Cinéma de papa (id.), Sex-Shop (1972), le Mâle du siècle (1975). Il réalise ensuite la Première Fois (1976), Un moment d'égarement (1977), Je vous aime (1980), le Maître d'école (1981) et Tchao Pantin (1983), avec Coluche.

Changeant de registre et de budget, il tourne Jean de Florette (1986) et Manon des sources (id.) d'après l'œuvre de Marcel Pagnol qui obtiennent un très large succès public tout comme Uranus (1991), adaptation du roman de Marcel Aymé, Germinal (1993), d'après l'œuvre d'Émile Zola ou Lucie Aubrac (1997) – films symptomatiques, dans leur genèse, leur promotion et leur succès public, des efforts faits par le cinéma français pour reconquérir le marché : gros budget, acteurs (voire chanteurs) populaires, références socio-historiques, emprunts à la grande littérature. Il signa ensuite notamment Une femme de ménage (2002) avec Jean-Pierre Bacri et Émilie Dequenne, Un reste, l’autre part (2005) avec Charlotte Gainsbourg et Daniel Auteuil, et Ensemble, c’est tout (2007), d’après le récit d’Anna Gavalda, avec Audrey Tautou et Guillaume Canet.

Comme producteur ou coproducteur, on lui doit notamment Tess (1979) de Roman Polanski, l'Ours (1988) et l'Amant (1992) de Jean-Jacques Annaud (d'après le roman de Marguerite Duras), l'Homme blessé (où il est également acteur, 1983) et la Reine Margot (1994) de Patrice Chéreau, Gazon maudit (1995) de Josiane Balasko, Astérix et Obélix contre César (1999) de Claude Zidi, le Vicaire (2001) de Costa-Gavras, la Graine et le Mulet (2007) d’Abdellatif Kechiche, ou encore l’immense succès Bienvenue chez les Ch’tis (2008) de Dany Boon.