En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Achille Bazaine

Maréchal de France (Versailles 1811-Madrid 1888).

Sorti du rang, il obtient un avancement rapide grâce à ses brillants états de service en Algérie et en Espagne. Général, il participe à la guerre de Crimée (1855) et à la guerre d'Italie (1859). Envoyé au Mexique en 1862, il y est nommé commandant en chef l'année suivante, puis maréchal de France en 1864. Il se marie en secondes noces à une Mexicaine (1865) et son attitude lui vaut la méfiance de l'empereur Maximilien.

Rentré en France après avoir réussi le retrait du corps expéditionnaire, en 1867 et accueilli froidement aux Tuileries, il connaîtra une demi-disgrâce. Cependant, sous la pression de l'opposition, il devient le premier personnage de l'armée et, en 1869, le « glorieux Bazaine » reçoit le commandement de la Garde impériale. Nommé commandant du 3e corps d'armée au début de la guerre de 1870 (→ guerre franco-allemande), il se voit confier par Napoléon III le commandement en chef, après les premiers revers. Vieilli et peu préparé à manier de grandes masses, Bazaine, au lieu d'agir rapidement, replie son armée sur Metz après les sanglantes journées de Borny (14 août), Rezonville (16 août), Saint-Privat (18 août). Assiégé dans la ville avec 180 000 hommes et 1 400 canons, loin de tenter de rompre l'encerclement prussien, il reste inactif, espérant, après le renversement de l'Empire (4 septembre), utiliser son armée à des fins politiques. Mais, toutes les subsistances de la place étant épuisées, il doit accepter la capitulation le 27 octobre. En 1873, un conseil de guerre le condamne à mort, peine qui sera commuée en 20 ans de détention. Enfermé au fort de l'île Sainte-Marguerite, il s'en évadera l'année suivante et terminera ses jours à Madrid.

Pour en savoir plus, voir l'article second Empire.