En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Germinal

Émile Zola, Germinal
Émile Zola, Germinal

Roman d'Émile Zola (1885), treizième du cycle des Rougon-Macquart, description du milieu minier du Nord durant une grève, à la fin du second Empire.

Étienne Lantier, ouvrier parisien chassé de l'usine, arrive, seul, par la « grand'route de Marchiennes à Montsou » pour chercher du travail à la mine. Treize mois plus tard, il repart, seul. Mais, dans ce bref intervalle, il est parvenu à faire prendre conscience à ses camarades de leur misère, a animé le syndicalisme et déclenché une terrible grève, marquée par des émeutes, des défilés et des morts.

Du nihiliste Souvarine, qui détruira le puits de mine, à la famille Maheu, qui loge Étienne, en passant par les « patrons » et les « bourgeois » abrités par leur bonne conscience, tous les personnages donnent l'impression de la réalité, tout en entrecroisant leurs destins dans un monde d'épopée. Zola s'est fondé, certes, sur une documentation solide et a puisé aux sources les plus sûres, tant écrites qu'orales, allant jusqu'à enquêter sur place (le problème était d'actualité dans le Nord), mais il a élargi l'œuvre aux dimensions du lyrisme.

Zola conserve intacte sa foi dans l'homme, et le titre programme très exactement le roman, qui se clôt sur la vision d'« une armée noire, vengeresse, […] grandissant pour les récoltes du siècle futur, et dont la germination allait faire bientôt éclater la terre ».