En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jacques Vingtras

Jules Vallès
Jules Vallès

Trilogie romanesque de Jules Vallès (1879-1886), comprenant l'Enfant, le Bachelier et l'Insurgé.

L'Enfant

Se projetant en Jacques Vingtras, le personnage central du cycle, Jules Vallès dévoile dans l'Enfant (1879) le drame d'une éducation modelée par la violence. La mère de Jacques, paysanne aux conceptions archaïques, le frappe continuellement. Moins arriéré, le père, petit instituteur de campagne, fait également preuve d'une violence issue d'un sentiment de frustration sociale. Vingtras est donc confronté très tôt à un désir de révolte, et développe une haine diffuse envers le monde qu'il conservera toute sa vie. Il n'en poursuit pas moins des études. Écœuré par le latin et le grec, matières dont il ne perçoit pas la finalité, Jacques rêve d'indépendance.

Le Bachelier

Cette indépendance, le héros ne l'acquiert qu'à l'âge de 17 ans, dans le Bachelier (1881). Après un échec au baccalauréat, Vingtras part pour Paris où il doit exercer divers petits métiers alimentaires, tous plus ingrats et humiliants les uns que les autres. D'une nature fière, il fait preuve d'intransigeance sur les questions de principes et d'honneur. Cette rigidité même est la cause principale de sa grande instabilité professionnelle. Il participe en spectateur à la brève révolution de 1848, en approuve certains aspects, et se construit une méthode d'action : le système politique français étant mauvais, il décide de l'attaquer sur le plan idéologique. Sa prose, d'une qualité certaine, lui permet de devenir journaliste politique. Cette activité lui convient mais la virulence de ses articles lui vaut vite des déboires. Nul journal, en effet, ne le garde suffisamment longtemps pour qu'il puisse y exprimer totalement ses opinions iconoclastes. Il retombe un temps dans la misère et, par chance, trouve un emploi dans une mairie parisienne.

L'Insurgé

La dernière partie de la trilogie, l'Insurgé (1886), relate l'enthousiasme déclenché par les événements de la Commune de Paris en 1871. Vingtras, communard acharné très impliqué dans les mouvements socialistes, échappe par miracle au peloton d'exécution et parvient à quitter la capitale. Cette trilogie passionnée peut se lire comme une autobiographie de Jules Vallès, écrivain engagé qui connut longtemps l'exil et ne fut amnistié qu'en 1883.