En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Forêt-Noire

en allemand Schwarzwald

Forêt-Noire
Forêt-Noire

Massif montagneux d'Allemagne, dans le Land de Bade-Wurtemberg, dominant la plaine du Rhin, en face des Vosges.

La Forêt-Noire s'étire sur 160 km, de la frontière suisse à Durlach, et couvre approximativement 6 000 km2, culminant à 1 493 m au Feldberg. C'est un bloc de terrains cristallins basculé du S.-O. vers le N.-E., direction dans laquelle il plonge sous les couches sédimentaires tabulaires du bassin de Souabe et de Franconie. Elle domine le fossé du Rhin moyen par des escarpements de failles rapprochés, disposés en gradins. Découpés en collines, ces gradins portent le vignoble badois. Ils s'élargissent vers le sud, aux abords de Bâle, dans le Dinkelberg. Le bord occidental de la Forêt-Noire décrit un rentrant dans le Brisgau, par suite du recoupement de failles aux orientations diverses. Fribourg-en-Brisgau est ainsi particulièrement bien placée pour communiquer avec l'intérieur du massif.

Le massif lui-même est caractérisé par des plateaux disséqués en croupes lourdes et entaillés de quelques cirques glaciaires et de petites auges (Titisee). Les sommets les plus élevés se trouvent au S.-O., secteur davantage soulevé. La ligne de partage des eaux entre le Rhin et le Danube traverse le massif. Il en résulte une dissymétrie dans la dissection par l'érosion : à l'O., les rivières se sont fortement encaissées en fonction du niveau de base du fossé rhénan ; à l'E., au contraire, elles entaillent médiocrement le plateau pour rejoindre le Danube ou le haut Neckar, qui se jette dans le Rhin à la suite d'un long détour.

Les prairies et les forêts couvrent les parties les plus élevées, tandis qu'une polyculture variée (avec une notable production fruitière) occupe les basses vallées. Les industries montagnardes traditionnelles subsistent (travail du bois, horlogerie, textile), tandis que le tourisme, le thermalisme et les sports d'hiver se sont développés. Les grandes villes sont situées en bordure du massif : à l'O., Fribourg-en-Brisgau ; au N., Karlsruhe ; à l'E., Stuttgart. Parmi les petites villes du massif émergent Baden-Baden et Freudenstadt (centres thermaux), Pforzheim et Offenburg (nœuds de communication).