En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

de Beauharnais

H. Viger, le Salon au château de Malmaison
H. Viger, le Salon au château de Malmaison

Famille française originaire de l'Orléanais.

Alexandre, vicomte de Beauharnais (Fort-Royal de la Martinique 1760-Paris 1794), fils d'un gouverneur de la Martinique, député aux États généraux de 1789, général en chef de l'armée du Rhin en 1793, ne réussit pas à secourir Mayence et fut guillotiné. En 1779, il avait épousé Joséphine Tascher de La Pagerie, future impératrice des Français.

Eugène (Paris 1781-Munich 1824), fils d'Alexandre et de Joséphine, fut, sous Napoléon Ier, son beau-père, prince d'Eichstätt, puis vice-roi d'Italie (1805-1814).

Hortense (Paris 1783-Arenenberg 1837), sœur du précédent, reine de Hollande, duchesse de Saint-Leu. Fille de Joséphine Tascher de La Pagerie et du premier mari de celle-ci, Alexandre de Beauharnais, elle épousa, en 1802, Louis Bonaparte, qui devait devenir roi de Hollande en 1806. Après l'abdication de Louis (1810), elle vécut séparée de lui. Elle finit ses jours en exil. De son mari, elle eut trois fils, dont seul survécut Charles Louis Napoléon (1808), le futur Napoléon III. Elle fut également la mère du duc de Morny (1811), fruit de sa liaison avec le comte de Flahaut. Elle écrivit des Mémoires.