En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

The Stooges

Groupe américain de rock formé en 1968 à Detroit avec Iggy Pop (chant), Ron Asheton (guitare), Scott Asheton (batterie) et Dave Alexander (basse), rejoints par Steven Mackay saxophone.

L'un des garage-bands les plus teigneux naît de la rencontre du guitariste Ron Asheton et du batteur Iggy Pop au sein du groupe de blues Prime Movers en 1967.

Après quelques changements d'affectation (Iggy prend le micro) et l'arrivée de Dave Alexander à la basse, le groupe devient The Stooges. Ces rois de la distorsion et des riffs accrocheurs distillent un rock and roll primaire et agressif. Iggy est la vedette du groupe, mi-acrobate, mi-animal sensuel, il aime provoquer un public qui en redemande. Les Stooges signent chez Elektra en même temps que le MC5, en octobre 1968. Le premier album est enregistré à New York en deux jours, en juin 1969, supervisé par John Cale, alors en rupture du Velvet Underground. Il contient des perles comme I Wanna Be Your Dog ou No Fun, qui demeurent encore pillées dans les années 1990. Pour leur second opus, Steven Mackay, dessinateur de bandes dessinées, rejoint le groupe au saxophone et Fun House (mai 1970) prend une direction presque free-jazz.

Autodestruction. La notoriété des Stooges augmente, mais le groupe, accroché aux drogues dures, est en voie d'autodestruction. Après un passage à vide de plusieurs mois, Iggy Pop revient au rock en mars 1972 par l'intermédiaire de David Bowie, qui lui offre un contrat de management. Iggy s'entoure des fidèles frères Asheton (Ron tient cette fois la basse) et de James Williamson à la guitare. Raw Power (1973), signé Iggy & The Stooges, produit par Iggy et mixé par Bowie, pousse plus loin les limites de sa voix extraordinaire.

Après la sortie de Metallic K. O. (enregistrement en concert, avec un son « pirate »), le groupe se dissout en 1975. Au même titre que les New York Dolls, les MC5 ou le Velvet Underground, ces défenseurs d'une musique électrique intense, minimaliste et sauvage occupent une place primordiale dans la grande légende du rock and roll.