En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

maisons d'Anjou

Titre porté par trois familles, du xe au xve s.

La première maison d'Anjou est issue d'Ingelger, vicomte d'Angers (vers 870), dont le fils Foulques Ier prit le titre de comte d'Anjou en 929. Avec le comte d'Anjou Foulques V, cette maison accéda en 1131 à la couronne de Jérusalem qu'elle conserva jusqu'en 1186. Elle accéda aussi au trône d'Angleterre avec Henri Plantagenêt, fils du comte d'Anjou Geoffroi V, qui devint roi d'Angleterre en 1154 sous le nom de Henri II, premier souverain de la dynastie des Plantagenêts.

La deuxième maison d'Anjou a pour fondateur Charles Ier d'Anjou, fils de Louis VIII qui fut apanagé des comtés d'Anjou et du Maine en 1246, et devint roi de Sicile (1266). La politique expansionniste de ce prince explique la multiplication des branches de cette maison (branches de Hongrie, de Naples, de Durazzo, de Tarente).

La troisième maison d'Anjou est issue de Charles Ier de France, comte de Valois, père de Philippe VI, qui reçut en dot l'Anjou et le Maine (1290) de sa femme Marguerite de Sicile, petite-fille de Charles Ier d'Anjou. Cette maison s'est éteinte en 1481 avec le neveu du roi René Ier, Charles V, comte du Maine et roi titulaire de Naples, qui légua ses possessions et ses droits sur le royaume de Naples à Louis XI.