En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

les Aventures d'Octobrine

Pohoždenija Oktjabriny

Comédie de Grigori Kozintsev et Leonid Trauberg, avec Z. Tarjouskaïa (Octobrine), S. Martinson (Coolidge Curzonovitch Poincaré), E. Koumelko (le Nepman).

  • Photographie : F. Verigo-Darovski, Ivan Frolov
  • Production : Sevzapkinc
  • Pays : U.R.S.S.
  • Date de sortie : 1924
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 980 m (environ 36 min)

Résumé

Un « requin du capitalisme », le sieur Poincaré, vient à Petrograd réclamer le remboursement des dettes tsaristes. Il trouve un allié en la personne du fourbe « Nepman ». Une jeune komsomole, Octobrine, met fin à leurs sinistres agissements.

Commentaire

Autant qu'on puisse en juger sur la foi des critiques du temps, et des déclarations de ses auteurs, ce film, dont il ne subsiste plus de copie, se présentait comme une désopilante parabole anti-capitaliste, mettant en scène des personnages caricaturaux et néanmoins chargés de sens, selon les principes mûrement mis au point par la F.E.K.S. (Fabrique de l'acteur excentrique), dont Kozintsev et Trauberg étaient, avec Serge Youtkévitch, les chevilles ouvrières. Marcel Oms, leur exégète, rapproche ce « slapstick socialiste » des poèmes contemporains de Maïakovski et des Aventures extraordinaires de Mister West au pays des bolcheviks, de Koulechov (1924). Les deux réalisateurs confirmeront leur talent satirique dans le Manteau (d'après Gogol, 1926) et la Nouvelle Babylone (1929).