En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Sa dernière culotte

Long Pants

Film burlesque de Frank Capra, avec Harry Langdon (Harry Shelby), Alma Bennett (la vamp), Gladys Brockwell (la mère), Al Roscoe (le père), Priscilla Bonner (Priscilla).

  • Scénario : Robert Eddy, Arthur Ripley
  • Photographie : Elgin Lessley, Glenn Kershner
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1927
  • Son : noir et blanc
  • Durée : environ 1 620 m (1 h)

Résumé

À vingt ans, Harry est encore un « boy », un grand enfant. Mais il se prend pour un don Juan. On lui offre une paire de pantalons, qu'il va exhiber fièrement dans les rues de la ville. Une trafiquante de drogue le prend sous sa coupe, le détournant de la pure fiancée qu'on lui destine. Après quelques mésaventures, il reviendra, repentant, à sa paisible petite vie provinciale.

Commentaire

Un film « autant redevable à Harry Langdon, comique de génie au sommet de son art, qu'à Frank Capra, futur cinéaste de génie encore à la recherche de son univers » (Christian Viviani). Les gags sont construits sur mesure pour Langdon, dans l'esprit de Plein les bottes et de l'Athlète incomplet. Comme dans ces deux précédents films, l'innocence vient à bout de la malignité environnante, la rêverie éveillée a raison de la sordide réalité. La poésie est au rendez-vous à chaque détour de cette fable « mélancolique », où l'on peut voir les prémices d'une satire du « rêve américain ».