En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

stupa

(sanskrit stūpa, amas, tertre, cime, sommet, notamment de la tête)

Pagan, le stupa Shwezigon
Pagan, le stupa Shwezigon

Monument reliquaire ou commémoratif d'origine indienne, caractéristique du bouddhisme, dont il est l'édifice essentiel et que l'on retrouve dans le jaïnisme.

Le stupa est constitué d'un dôme en maçonnerie pleine (anda) édifié sur une base à gradins plus ou moins élevée. Une construction quadrangulaire le surmonte (harmika), elle-même sommée par une hampe supportant un empilement de parasols de tailles décroissantes. À l'intérieur du dôme, dans une cavité murée, une succession de cassettes enferment reliques et dépôts de fondation. À quelque distance de l'édifice, une balustrade (vedika) ou un mur, percé d'une ou de quatre portes (torana), délimite généralement l'aire réservée aux rites de circumambulation et d'offrandes. Balustrade, portes et base du stupa sont ornées d'un décor modelé ou sculpté (Amaravati). Le monde sinisé a préféré la tour-stupa constituée d'un étagement de pavillons, désignée généralement en français du nom de pagode.