En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

pétrochimie

Ensemble des méthodes industrielles de fabrication des produits chimiques organiques à partir du pétrole.

Les matières premières utilisées sont pour l'essentiel des hydrocarbures, gazeux ou liquides, issus des gaz naturels et du pétrole brut : méthane, éthane, propane, butane, essences légères (naphta), gazoles ou même résidus. Ces charges alimentent de véritables complexes industriels intégrés, dont la capacité de traitement dépasse souvent 1 million de t/an et qui assurent la fabrication successive d'intermédiaires dits « de première génération » (oléfines, dioléfines, aromatiques, hydrogène, méthanol, ammoniac), puis « de deuxième génération » (hydrocarbures plus élaborés ou composés contenant des hétéroatomes : styrène, cumène, phénol, chlorure de vinyle, etc.). Les procédés de base de ces ensembles sont :
– le reformage à la vapeur ou l'oxydation partielle, susceptibles de fournir un mélange d'hydrogène et de monoxyde de carbone (gaz de synthèse), capable lui-même de conduire à l'obtention de méthanol, d'ammoniac ou d'hydrogène ;
– le vapocraquage, qui donne lieu à la production d'oléfines (éthylène, propylène, butènes), de dioléfines (butadiène) et d'une essence riche en aromatiques, notamment en benzène, dont les proportions respectives sont liées à la nature des hydrocarbures de départ et aux conditions opératoires ;
– le reformage catalytique, opération propre au raffinage, mais à même d'assurer à la pétrochimie la fourniture d'aromatiques, en particulier de xylènes.

Plus de 95 % des composés organiques consommés dans le monde proviennent de ces divers intermédiaires et se trouvent être ainsi d'origine pétrolière. Il s'agit tout d'abord des polymères avec les matières plastiques, les fibres synthétiques, les élastomères, les résines, les polyuréthannes, les polysulfones, etc. Ce sont également les détergents, les engrais azotés (sulfate, nitrate et phosphate d'ammonium, urée, etc.), les solvants, les plastifiants, des additifs divers, des pesticides, etc.

Dans certains pays en voie de développement, riches en matière première, la pétrochimie des grands intermédiaires commence à s'implanter. Parallèlement, on assiste dans les zones déjà industrialisées (Europe de l'Ouest, États-Unis, Japon) à son déplacement vers la fabrication de produits plus élaborés, dits « de spécialités ».