En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

pléistocène

Paysage du pléistocène en Europe
Paysage du pléistocène en Europe

Première série du quaternaire, précédant l'holocène, le pléistocène se situe au cénozoïque, de – 2,6 millions d'années à – 11 700 ans (durée : 2,6 millions d'années). Le pléistocène recouvre pratiquement tout le quaternaire.

L'histoire du pléistocène est dominée par les grandes glaciations qui, à plusieurs reprises, ont recouvert une vaste portion de l'hémisphère Nord. Entre les périodes froides, des périodes de réchauffement, ou interglaciaires, permettaient à la flore et à la faune de reconquérir les territoires abandonnés par la glace. Dans les régions tropicales, ces fluctuations climatiques se traduisirent par des alternances de périodes pluviales et interpluviales, enregistrées par les niveaux des grands lacs fonctionnant comme de vastes pluviomètres.

Le niveau de la mer subit aussi des variations de l'ordre de plus ou moins 100 à 200 m, baissant pendant les glaciations alors que des masses importantes d'eau étaient stockées sous forme de glace continentale. La flore européenne était réduite momentanément à une toundra et perdit globalement 70 % de ses espèces qui, réfugiées au sud, ne purent remonter au nord en raison des barrières montagneuses.

Les mammifères de la base du pléistocène avaient encore un caractère tertiaire marqué, qui allait régresser par la disparition de nombreuses espèces. Celles qui apparurent montrèrent une bonne adaptation à la steppe et au froid (cheval, cervidés, mammouths, hominidés).

Pour en savoir plus, voir l'article histoire de la Terre.