En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

offset

(anglais offset, report)

Presse offset
Presse offset

Procédé d'impression dit à plat, les éléments imprimants et non imprimants étant sur le même plan. (Le procédé offset utilise l'antagonisme entre l'eau et l'encre pour réaliser le report des parties encrées sur le papier.)

L'offset est issu de la lithographie et de la métallographie. Entre 1860 et 1880, divers imprimeurs français utilisèrent le principe du double décalque pour imprimer sur fer-blanc, mais ce n'est qu'en 1904 que l'Américain I. W. Rubel exploita ce procédé industriellement. On obtient les formes d'impression, généralement des plaques de zinc ou d'aluminium, par report photomécanique des éléments imprimants ; actuellement, elles sont livrées présensibilisées aux imprimeurs, qui peuvent les utiliser directement, sans traitement préalable, pour la copie. Les éléments imprimants sont regroupés par un montage de films négatifs ou positifs des textes et des illustrations. Le principe de la copie réside dans l'exposition sous une source lumineuse qui modifie les caractéristiques de la couche photosensible située sous les parties transparentes des films. Un traitement approprié permet le transfert des éléments imprimants du montage sur la forme imprimante.

Sur la presse offset, la plaque est fixée autour d'un cylindre. Sa surface est d'abord humidifiée par un dispositif de mouillage, puis encrée par les rouleaux encreurs. Elle décalque l'encre des régions imprimantes sur une toile caoutchoutée (le blanchet), enroulée sur un cylindre, qui, à son tour, reporte l'impression sur le papier.

L'offset est le procédé d'impression le plus utilisé : environ 80 % du marché. Les presses offset fonctionnent soit de façon discontinue (machines à feuilles), soit en continu (machines dites rotatives).