En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

granite

(italien granito, grenu, du latin granum, grain)

Pegmatite, variété de granite
Pegmatite, variété de granite

Roche magmatique plutonique formée essentiellement de quartz et de feldspaths, accessoirement de mica et éventuellement d'amphibole, de pyroxène, les autres minéraux étant accidentels.

De couleur claire, blanche, rose, verdâtre ou grise, les granites sont des roches acides d'une densité de 2,6 à 2,8. Les granites proviennent de la fusion partielle de la croûte continentale ou de la différenciation (cristallisation fractionnée) de magmas issus du manteau. Ce sont les roches les plus abondantes de la croûte terrestre et les roches plutoniques les plus répandues ; d'une grande diversité, elles sont présentes tant dans les vieux socles précambriens (boucliers [ou cratons] canadien, baltique, africain, etc.) que dans des massifs beaucoup plus jeunes (Alpes, Himalaya, etc.).

Le granite est une roche déconcertante du point de vue morphologique puisqu'il combine résistance à l'érosion linéaire et sensibilité à la météorisation chimique : ainsi s'explique la parenté des formes de relief à l'échelle planétaire. Le thème dominant de la morphologie des socles granitiques est l'excellente conservation des aplanissements, qu'accidentent des formes structurales issues d'une altération différentielle préalable (dômes rocheux, tors, alvéoles). Mais, dans la haute montagne alpine, l'intensité des actions de gélifraction se traduit par des formes aiguisées qui ne sont plus spécifiques des matériaux granitiques.

Plusieurs types de caractères complémentaires permettent de classer les granites :
• critères minéralogiques (proportions des différentes phases minérales, présence symptomatique d'un minéral) ;
• critères géochimiques (alcalin, calco-alcalin, hyperalcalin, alumineux, monzonitique, etc.) ;
• critères texturaux (aplite, pegmatite, porphyrique, monzonitique, grenu, etc.) ;
• critères structuraux (massif, filon, batholite, etc.) ;
• critères génétiques (crustal, mantellique, hybride, etc.) ;
Les phénomènes d'assimilation ou de contamination qui peuvent affecter les magmas granitiques restent très limités.