En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

déterminisme

(allemand Determinismus)

Théorie philosophique selon laquelle les phénomènes naturels et les faits humains sont causés par leurs antécédents.

Le déterminisme est un mode de pensée qui a été formalisé au xixe s. Il implique l'élimination du hasard : rien ne se produit sans avoir une cause, et Laplace a fait l'hypothèse que, sans cette élimination, aucune science ne serait possible. Cependant, comme Claude Bernard l'a souligné, le déterminisme implique le concours de plusieurs causes simultanées ; il concerne donc des phénomènes aussi complexes et apparemment aléatoires que l'évolution biologique. De plus, le déterminisme n'exclut pas la notion de probabilité : c'est ce que fait apparaître la théorie cinétique des gaz de Maxwell-Boltzmann (1865), qui implique que la méthode statistique soit le point de départ méthodologique d'une démarche dont le déterminisme n'est que le point d'arrivée : la cause de chaque événement, pris un par un, n'est de facto pas déterminable. Le point d'achoppement le plus grave du déterminisme est la relation d'incertitude d'Heisenberg, qui affirme, en microphysique, qu'il n'est pas possible de mesurer à la fois deux paramètres conjugués dans une particule, par exemple l'électron : connaître sa vitesse rend impossible la connaissance de sa position et connaître sa position rend impossible la connaissance de sa vitesse. Néanmoins, le déterminisme reste opératoire. D'ailleurs, Einstein a fait remarquer qu'il est impossible de ne pas supposer quelque part une sorte d'harmonie du monde indispensable à toute démarche scientifique. Désormais, le déterminisme n'est plus pour l'homme de science que la meilleure des hypothèses ; ce n'est plus un dogme.