En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

ligue Péloponnésienne

Nom donné par les historiens modernes à l'association des Spartiates et de leurs alliés, qui s'est constituée progressivement au vie s. avant J.-C. et a disparu en 366 avant J.-C.

Si les cités alliées, tout en gardant leur autonomie, ne subissent, jusqu'à Lysandre, ni tribut ni garnison, elles fournissent à Sparte des contingents et lui abandonnent le commandement.

Constituée progressivement par la diplomatie spartiate dans la seconde moitié du vie s. avant J.-C., l'alliance (symmachie) groupe Tégée, Mantinée, Corinthe, Épidaure, Phlionte, Trézène, Hermione, Mégare, Égine, Élis, Pellène.

Les représentants des alliés forment un congrès qui se réunit à Sparte, mais les Spartiates ne participent pas à la réunion et ne sont pas tenus par ses décisions ; il n'y a ni budget ni magistrats fédéraux.

Renforcée au ve siècle avant J.-C. grâce à l'adhésion des Béotiens, des Phocidiens et des Locriens, la ligue mène la lutte contre Athènes à partir de 431 et se transforme en un empire spartiate après l'écrasement d'Athènes (404) ; elle disparaîtra en 366 avant J.-C.

Pour en savoir plus, voir les articles guerre du Péloponnèse, histoire de la Grèce antique, Sparte.