En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

O.R.I.T.

sigle de Organización regional Interamericana de Trabajadores, Organisation régionale interaméricaine des travailleurs

Organisation syndicale internationale fondée en 1951 à Mexico sous l'égide de la Confédération internationale des syndicats libres (C.I.S.L.).

Très marquée par l'anticommunisme, l'O.R.I.T. approuve les interventions directes ou indirectes des États-Unis en Amérique latine depuis le renversement du gouvernement Arbenz Guzmán au Guatemala en 1954 jusqu'au coup d'État du général Pinochet au Chili en 1973. En retour, elle bénéficie pendant des années d'un important soutien matériel et idéologique de l'American Federation of Labor (AFL) puis de l'AFL-CIO. Parallèlement, elle noue des relations étroites avec des gouvernements qui, comme ceux du Mexique et du Venezuela, ont une forte influence sur les grandes confédérations syndicales de leur pays. Le contrôle étroit qu'exercent sur l'O.R.I.T., l'AFL-CIO et la C.I.S.L. explique l'exclusion de la C.G.T. argentine péroniste de l'O.R.I.T. et le fait que des syndicats aussi puissants que la Centrale ouvrière bolivienne et la Centrale des travailleurs du Brésil demeurent à l'écart de l'organisation. Toutefois, depuis le début des années 1980, l'O.R.I.T., qui rassemble alors 13 millions de syndiqués sur les 21 que compte l'Amérique latine, prend ses distances vis-à-vis de l'AFL-CIO en se rapprochant des syndicats allemands, scandinaves et canadiens dans une perspective social-démocrate.