En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Nigeria : population

Lagos
Lagos

  • Population : 173 615 000 hab. (estimation pour 2013)

1. Les ethnies

Le Nigeria compte trois grands groupes ethniques dont les différences culturelles et religieuses suscitent des antagonismes vivaces : les Yorubas dans le Sud-Ouest, en partie christianisés, en partie islamisés ; les Ibos dans le Sud-Est, surtout chrétiens et animistes ; les Haoussas et les Peuls (Foulbés/Foulanis) des anciens sultanats du Nord, très mêlés et presque exclusivement musulmans. Ces trois groupes constituent un peu plus des deux tiers de la population. Mais il existe aussi de très nombreuses minorités, dont une douzaine de grands groupes (Beroms, Ebiras, Edos, Gwaris, Ibibios, Idomas, Igaras, Ijaws, Kanouris, Nupes, Urhobos, Tivs…) ; chacune possède sa propre langue, son histoire, son droit coutumier, ce qui renforce l'hétérogénéité de la population nigériane.

Les régimes qui se sont succédé depuis l'indépendance, en 1960, ont voulu briser l'emprise respective des trois grands groupes ethniques sur chacune des trois régions (Nord, Sud-Ouest, Sud-Est) qui constituaient alors l'État fédéral. Ils ont multiplié, pour cela, le nombre des États de la fédération, passés successivement à 12 puis à 21, et finalement à 36 en 1996. La cohésion de la fédération, particulièrement précaire, a été mise en danger dès 1967 avec la guerre de sécession du Biafra, et les rivalités régionales ont perduré jusqu'à nos jours. La division en 21 puis 36 États a toutefois diminué les risques d'affrontements ethniques. On estime à 48 millions le nombre de musulmans au Nigeria, ce qui en fait le pays musulman le plus important d'Afrique, mais le clergé chrétien – en particulier catholique – s'oppose vivement à l'emprise islamique, comme en ont témoigné les querelles suscitées par l'adhésion du Nigeria à l'Organisation de la conférence Islamique (O.C.I.) en 1986 et les affrontements interreligieux consécutifs à l'introduction de la charia dans le nord du pays en 2000.

2. Le « géant de l'Afrique »

Le Nigeria est le pays le plus peuplé du continent africain, mais le chiffre de la population est sujet à caution. Ce pays, en rapide croissance démographique (il comptait une quarantaine de millions d'habitants en 1960), s'accroît chaque année d'environ 3 millions de personnes. Il conserve un taux de natalité (39 ‰) et un indice de fécondité (5,4 enfants par femmes) toujours très élevés, d'où la grande jeunesse de la population (45 % des habitants sont âgés de moins de 15 ans, 3 % seulement ont plus de 65 ans). La population est fortement touchée par le sida.

La densité moyenne est d'environ 190 habitants par km2. Le déclin de l'agriculture, qui a suivi la découverte du pétrole, a entraîné une rapide urbanisation, le taux de population urbaine dépassant aujourd'hui les 40 %. La population est inégalement répartie. La partie médiane du pays, le middle belt, est beaucoup moins peuplée que les régions périphériques, où vivent les ethnies dominantes (pays haoussa au nord et au nord-est, pays yoruba au sud-ouest, pays ibo au sud-est). C'est dans le Sud que la population est le plus dense, le delta du Niger et, surtout, le Sud-Ouest étant fortement urbanisés.

L'ancienne capitale, Lagos (remplacée par Abuja, au centre du pays), port très important sur le golfe de Guinée, est devenue l'une des principales mégapoles du monde avec plus de 11 millions d'habitants. Ibadan, en pays yoruba, constitue la seconde agglomération du pays, dans une région où l'urbanisation s'est développée dès le xixe s. Le Nord compte des cités importantes comme Kano, Katsina, Maiduguri et Sokoto, ancienne capitale d'un sultanat. Dans le delta du Niger, la ville la plus importante est Port Harcourt, le grand terminal pétrolier.

Pour en savoir plus, voir les articles géographie physique du Nigeria et activités économiques du Nigeria.