En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hachette

Groupe français d'édition et de communication dont les origines remontent à la Librairie Hachette créée en 1826 par Louis Christophe Hachette.

Petit historique

Élève de l'École normale supérieure, Louis Hachette acquiert, en 1826, la librairie Brédif, à laquelle il donne son nom. Il y publie, avec la collaboration de Burnouf, Farcy, Quicherat, des livres d'enseignement, la Revue de l'instruction publique et le Manuel général de l'instruction primaire (1832), le Dictionnaire universel d'histoire et de géographie (1842), de Marie Nicolas Bouillet ; le Dictionnaire universel des contemporains (1858), de Gustave Vapereau. Il y joint des collections diverses, comme la « Bibliothèque variée », « les Meilleurs Romans étrangers », la « Bibliothèque des merveilles », la « Bibliothèque des chemins de fer », « les Grands Écrivains de la France », « le Tour du monde », des collections d'œuvres littéraires et d'ouvrages pour l'enfance et la jeunesse (« Bibliothèque rose »). Il a pour successeurs ses gendres et associés, Breton et Templier, qui s'adjoignent plus tard ses deux fils, Alfred et Georges. La Librairie Hachette prendra une extension croissante avec le Dictionnaire de la langue française d'Émile Littré (1863), les guides touristiques (Guides Joanne, devenus plus tard les Guides bleus), le Dictionnaire de l'Académie, le fonds Hetzel (1886).

L'ère moderne

En 1992, Hachette fusionne avec Matra pour devenir une branche d'activité du groupe Lagardère S.C.A. et englobe dès lors plusieurs pôles :
– l'édition de livres : Hachette possède sa propre activité éditoriale sous le nom de Hachette Livre et contrôle, entre autres, les maisons Calmann-Lévy, Didier, Fayard, Grasset, Hatier, Jean-Claude Lattès, Jean-Jacques Pauvert et Stock, ainsi que le Livre de poche, la collection « Le Masque » et, outre les Guides bleus, le Guide du routard et les guides Marabout ;
– l'édition de presse magazine : Hachette Filipacchi Medias est le premier éditeur de presse magazine non américain avec plus de deux cents titres, vendus aussi bien en France (Télé 7 Jours, le Journal du dimanche, Paris-Match, Elle, Première…) que dans le monde, et notamment aux États-Unis où il est le premier éditeur de presse spécialisée ;
– la distribution de livres, de journaux et de produits informatiques : Hachette détient 49 % des Nouvelles Messageries de la presse parisienne (N.M.P.P.), et contrôle les Maisons de la presse, les Relais H (900 points de vente) ou encore les Virgin Megastores ;
– l'audiovisuel avec Lagardère Active, Canal J, Europe 1, Europe 2, R.F.M., M.C.M.

À la suite de la cession, en 2002, des maisons d'édition du groupe Vivendi Universal Publishing (VUP) au groupe Lagardère, celui-ci a notifié à la Commission européenne de Bruxelles un plan de rachat global. Arguant de l'impact concurrentiel d'une telle opération, en particulier sur les marchés du dictionnaire et du livre scolaire, la Commission a ouvert une procédure qui n'a été close que le 7 janvier 2004. À cette date, le groupe Lagardère n'a été autorisé à conserver que 40 % des actifs cédés par VUP (devenu entre-temps Editis) : ce sont les maisons d'édition Larousse et Anaya, sa filiale hispanophone, ainsi que le pôle universitaire constitué principalement par les maisons Armand Colin, Dalloz et Dunod qui ont été intégrés à Hachette Livre.

En 2006, l'acquisition de Time Warner Book Group, alors cinquième éditeur américain de livres, va permettre à Hachette Livre (par ailleurs premier groupe français d'édition) de développer ses activités aux États-Unis en même temps que dans trois pays du bassin linguistique anglophone – le Royaume-Uni, l'Australie et la Nouvelle-Zélande – et d'y figurer parmi les leaders.