En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Goulag

(abréviation du russe Glavnoïe Oupravlenie Laguereï, Direction générale des camps)

Organisme soviétique qui était chargé de l'administration des camps de redressement par le travail.

Un réseau de camps de travail forcé fut organisé en Russie soviétique en 1919 tandis que s'élaborait une théorie du redressement par le travail, selon laquelle toute personne reconnue socialement dangereuse et privée de liberté doit travailler.

Les camps, colonies ou autres établissements de redressement par le travail, dépendant de la Tcheka ou des commissariats du peuple (ou ministères) à la Justice ou aux Affaires intérieures, connurent un très grand développement à l'époque stalinienne (→ stalinisme).

Les arrestations touchèrent diverses catégories sociales ou nationales dont les membres furent accusés de délits contre-révolutionnaires : anciens bourgeois, paysans riches ou koulaks (au début des années 1930), membres des organisations communistes (1937-1938), citoyens des pays rattachés à l'U.R.S.S. en 1940 (Polonais, Baltes, Ukrainiens de l'Ouest), et, après la Seconde Guerre mondiale, « traîtres à la patrie » (c'est-à-dire les soldats de retour de captivité ou les « collaborateurs »).

Dix millions de personnes auraient été déportées au cours des années 1930. En dépit de la discipline rigoureuse, des grèves ou des mutineries éclatèrent à Norilsk (1953), à Vorkouta (1953, 1955) et au camp de Kinguir, dans le Karaganda (1954).

Après la mort de Staline (1953), les effectifs des camps diminuèrent considérablement et le Goulag fut dissous en 1956. Par la suite, le système concentrationnaire perdure. Camps, prisons et hôpitaux psychiatriques abritent condamnés de droit commun et « prisonniers d'opinion ».

Un réel changement se produit à partir du retour d'exil de Sakharov (1986). Les camps subsistent mais la grande majorité des détenus pour motifs politiques est alors libérée.