En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Confédération du Rhin

en allemand Rheinbund

Union politique qui groupa certains États allemands de 1806 à 1813.

Constituée le 12 juillet 1806 à l'instigation de Napoléon Ier, la Confédération du Rhin regroupe à l'origine 16 princes d'Allemagne occidentale et méridionale qui se sont séparés du Saint Empire romain germanique, provoquant ainsi sa disparition et la renonciation de François II à son titre d'empereur romain. À titre de « protecteur », Napoléon Ier dirige la politique extérieure de la Confédération ainsi que ses forces armées. Il confie les fonctions d'archi-chancelier à K. T. von Dalberg qui porte le titre de prince primat de Germanie. Aux royaumes de Bavière et de Wurtemberg, récemment créés, et aux grands-duchés de Bade, de Berg et de Hesse, qui à l'origine constituaient les principaux « États confédérés du Rhin », s'ajoutent, après l'effondrement militaire de la Prusse à la fin de 1806, le grand-duché de Würzburg, le royaume de Saxe puis cinq duchés de Saxe, et, en 1807, le royaume de Westphalie, nouvellement créé au profit de Jérôme Bonaparte. En 1808, la Confédération regroupe l'ensemble de l'Allemagne, la Prusse exceptée. La défaite de Leipzig (16-19 octobre 1813) provoque sa désagrégation. La Confédération du Rhin contribua au progrès de l'unité allemande car elle permit la simplification de la carte du vieux Reich et le développement du mouvement patriotique soit par réaction à la domination napoléonienne, soit sous l'influence des idées et des institutions empruntées à la Révolution française.