En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou (C.N.A.C. G.-P.)

dit parfois Centre Beaubourg ou Centre Pompidou

Piano et Rogers, Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou, Paris
Piano et Rogers, Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou, Paris

Établissement public de culture, d'information et de loisirs, ouvert en 1977 à Paris (entre les rues du Renard et Saint-Martin, IVe arrondissement).

Vaste structure en acier de conception audacieuse due aux architectes Renzo Piano et Richard Rogers, le bâtiment réunit, sur 1 ha d'espaces publics (65 000 m2 avant rénovation en 1997-1999) plusieurs départements.

La Bibliothèque publique d'information (B.P.I.) se donne pour objectif de fournir à un vaste public, en libre accès, une information sur le monde actuel.

Le Centre de création industrielle (C.C.I.). Fondé en 1969 par l'Union centrale des arts décoratifs, il s'attache aux aspects culturels et sociaux de la production (architecture, urbanisme, design, communication visuelle, etc.). Ses activités comprennent expositions, documentation, recherches et études sur les produits, édition.

L'Institut de recherche et de coordination acoustique-musique (I.R.C.A.M.). Créé en 1976, il a pour objectif de regrouper musiciens et ingénieurs pour des activités de recherche, de création et de diffusion. Il est installé dans des locaux contigus au Centre.

Le musée national d'Art moderne (M.N.A.M.). Héritier des musées nationaux du Luxembourg puis du palais de Tokyo, il conserve et présente des collections (peintures, dessins, sculptures, etc.) qui retracent l'histoire de l'art du xxe s., avec notamment le cubisme et ses prolongements (Picasso, Braque, Léger, Delaunay, etc.), l'abstraction (Kandinsky, Pevsner, etc.), le surréalisme (Ernst), les tendances d'après-guerre (Hartung, Soulages, Dubuffet, l'expressionnisme abstrait, etc.) et les recherches d'avant-garde (cinétisme, nouvelles abstractions, pop art, nouveau réalisme, art pauvre, arts minimal et conceptuel, nouvelles figurations, etc.). Le musée comprend aussi un cabinet d'art graphique, une bibliothèque de documentation, des galeries d'expositions temporaires, etc.