En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Aryens

(sanskrit ārya et avestique airya, nobles)

Populations indo-iraniennes qui, à partir du xviiie siècle avant J.-C., se répandirent d'une part en Iran, d'autre part dans le nord de l'Inde et y installèrent une communauté linguistique et culturelle.

L'histoire des Aryens est surtout connue par le Rigveda et les tablettes de texte cunéiforme découvertes dans l'ancienne capitale des Hittites, à Boğazköy. Ayant domestiqué le cheval, pasteurs de troupeaux bovins, connaissant l'usage de l'araire, ils pénétrèrent dans le continent indien et repoussèrent progressivement les populations dravidiennes et autochtones (Dasa) vers le sud, tout en imposant leurs lois. « Nés pour le meurtre des Dasa », Indra, leur dieu suprême, leur ordonne une guerre sainte qui doit imposer son dharma (ordre, norme). Dès le xe siècle avant J.-C., les Aryens sont très hiérarchisés et se répartissent en 4 groupes : les brahmanes, les kşatriya (ou rajanya : guerriers), les vaiśya (éleveurs et commerçants), les śudra (esclaves composés de Dasa).

Leur langue est l'ancêtre des langues indiennes (→ sanskrit, pali) et iraniennes (avestique, vieux perse).

La notion d'« aryen », individu typique des populations blanches et plus particulièrement nordiques, qui s'était considérablement développée avec l'idéologie nazie, ne repose sur aucune base scientifique.