En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Drôme (26)

Drôme, Dieulefit
Drôme, Dieulefit

Département de la Région Rhône-Alpes.
Le département appartient à l'académie et à la cour d'appel de Grenoble, à la zone de défense Sud-Est.

  • Chef-lieu de département : Valence
  • Chefs-lieux d'arrondissements : Die, Nyons
  • Nombre d'arrondissements : 3
  • Nombre de cantons : 36
  • Nombre de communes : 369
  • Superficie : 6 530 km2
  • Population : 484 715 hab. (recensement de 2010)
  • Nom des habitants : Drômois

Limité à l'O. par le Rhône, ce département est constitué de deux ensembles physiques contrastés : les Préalpes centrales (Vercors) et méridionales (Diois, Baronnies) et le bas pays (bassins et collines du Rhône moyen). À dominante rhodanienne et alpine, la Drôme présente, dans sa moitié sud, des caractères climatiques méditerranéens prononcés. Cours d'eau et vallées permettent, à partir du Rhône, une pénétration vers les massifs alpins (Isère, Drôme, Lez). À l'E., les puissants plis calcaires du Vercors, couverts de résineux et de hêtres, retombant par un talus abrupt, sont le domaine de l'élevage bovin et ovin, de l'exploitation forestière et des sports d'hiver. Au S., les plis à structure complexe du Diois et des Baronnies offrent des paysages secs et dénudés, surtout lorsque le calcaire affleure ; on y trouve les associations provençales (chênes verts et garrigues, ovins, champs de lavande, olivaies et vergers).

Le bas pays rhodanien présente un paysage agricole beaucoup plus riche. Si les olivaies et les mûriers ont disparu, si le tabac et les forêts truffières ne représentent plus, dans le Sud, que des spéculations limitées, c'est la desserte offerte par l'axe rhodanien ouvrant les marchés des grandes métropoles qui explique le développement des trois dominantes agricoles : cultures maraîchères sur les terres irriguées, cultures fruitières et vignobles. La Drôme est le premier producteur français d'abricots (40 % de la récolte nationale) et de pêches (15 %), le deuxième pour les poires Williams (alcool de poire) et les olives de bouche (olives de Nyons). Les principales régions viticoles sont les Côtes-du-Rhône septentrionales (Crozes-Hermitage), le Diois (Clairette-de-Die) et le Midi drômois (Côtes-du-Rhône, Baronnies). Le paysage agricole rhodanien a bénéficié (irrigation) de l'aménagement du fleuve, devenu à tous égards l'axe économique majeur du département. La Compagnie nationale du Rhône a fait du Rhône un axe énergétique avec l'équipement des centrales de Gervans, Bourg-lès-Valence, du Logis-Neuf, de Châteauneuf-du-Rhône. Ces infrastructures sont complétées par les réalisations nucléaires (unité du Tricastin). Les autres industries (constructions mécaniques, travail du cuir, agroalimentaire) sont centrées sur les trois villes majeures : Romans, Montélimar et surtout Valence. Les grands chantiers ont renforcé les voies de communication et développé les activités connexes (bâtiment et travaux publics), mais le déséquilibre démographique au profit des villes et aux dépens des hautes terres de l'Est et des collines du bas pays s'accentue.

Le parc naturel régional du Vercors s'étend en partie sur le N.-E. du département.