En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Corse-du-Sud (2A)

Corse-du-Sud, le cap Pertusato
Corse-du-Sud, le cap Pertusato


Département de la Corse.
Le département appartient à l'académie d'Ajaccio, à la cour d'appel de Bastia, à la zone de défense Sud.

  • Chef-lieu de département : Ajaccio
  • Chef-lieu d'arrondissement : Sartène
  • Nombre d'arrondissements : 2
  • Nombre de cantons : 22
  • Nombre de communes : 124
  • Superficie : 4 014 km2
  • Population : 143 600 hab. (recensement de 2010)

Le cadre physique

La partie nord-est du département, est occupée par des massifs montagneux orientés nord-est-sud-ouest, dont les sommets se trouvent situés dans le département de Haute-Corse. Ces massifs, entaillés de nombreuses rivières ayant creusé des gorges, se prolongent vers la mer et forment plusieurs caps qui sont autant de promontoires escarpés et séparés par des golfes. La côte occidentale est donc très découpée. Le sud de l'île est composé de deux petites chaînes montagneuses qui tombent dans la mer par des promontoires (pointe de Capicciola) et des rochers escarpés. Les bouches de Bonifacio, au sud du cap Pertusato, séparent la Corse de la Sardaigne.

La vie économique

La Corse-du-Sud présente un important contraste entre des zones côtières, qui concentrent l'essentiel des habitants et des activités économiques, et le vide des zones montagneuses intérieures. Il bénéficie toutefois du dynamisme de la capitale régionale, Ajaccio, située sur la côte occidentale.

Bien que moins dynamique qu'en Haute-Corse, l'agriculture est ici aussi une activité importante. Cultures fruitières et vignobles occupent les quelques plaines littorales (Sartenais surtout, mais aussi autour de Figari ou d'Ajaccio), alors que les terres intérieures sont consacrées à l'élevage (surtout ovin et caprin, pour les fromages). L'industrie est peu développée et, outre le bâtiment, est surtout représentée par l'agroalimentaire. Le secteur tertiaire, lui, a beaucoup progressé, tant au niveau des services publics et parapublics que du tourisme.

Le tourisme

Département très touristique, la Corse-du-Sud bénéficie d'un climat très ensoleillé et de paysages très variés, parmi lesquels les golfes de Girolata et de Porto et la réserve naturelle de la Scandola, inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco. Le tourisme balnéaire domine très largement : ports de plaisance et plages (Ajaccio, Propriano, Bonifacio, Porto-Vecchio). Le tourisme intérieur n'est pas encore aussi développé malgré la création du parc naturel régional de la Corse, et quelques stations de ski de fond.