En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ardennes (08)

Département de la Région Champagne-Ardenne.
Le département appartient à l'académie et à la cour d'appel de Reims, à la zone de défense Est.

  • Chef-lieu de département : Charleville-Mézières
  • Chefs-lieux d'arrondissements : Rethel, Sedan, Vouziers
  • Nombre d'arrondissements : 4
  • Nombre de cantons : 37
  • Nombre de communes : 463
  • Superficie : 5 229 km2
  • Population : 283 250 hab. (recensement de 2010)
  • Nom des habitants : Ardennais

Au Nord, le plateau ardennais, massif schisteux, vestige de la chaîne hercynienne, est accidenté. La Meuse, fleuve tranquille et navigable, y dessine de spectaculaires méandres, et reçoit la Semoy, rivière plus impétueuse. Quand elle n’est pas couverte par de vastes forêts, cette partie de l’Ardenne, où culmine la Croix Scaille (504 mètres), offre des espaces sauvages et des zones d’élevage. Sa bordure méridionale est longée par une dépression qu'empruntent partiellement la Meuse, ses affluents (dont la Chiers) et la circulation entre Nord et Lorraine. Au centre, on trouve les Crêtes préardennaises qui appartiennent au Bassin parisien et en forment une limite. Elles empiètent à l’Ouest sur la Thiérache et au Sud-Est sur l’Argonne. C’est une région vallonnée, aux paysages verdoyants. On y pratique l’élevage et la culture sur des sols argileux. Plus au sud, le sol, devenu crayeux, porte de grandes cultures sur d’importantes étendues, faisant transition avec la Champagne et sa grande plaine céréalière.

La densité moyenne de la population, très inférieure à la moyenne française, ne rend pas compte de la présence de deux pôles principaux : celui de Charleville-Mézières et de Sedan, formant un ruban urbain et industriel le long de la Meuse et secondairement celui de la vallée de l'Aisne, de Vouziers à Rethel. La population est en baisse continue depuis les années 1970 ; le solde migratoire est toujours négatif, résultat de la crise industrielle, de l'exode rural et du départ des seniors. Du point de vue de l'emploi, le chômage, au début 2009, touche plus de 10 % des actifs ardennais : c'est le taux le plus élevé des quatre départements de la Région Champagne-Ardennes.

Les ressources de l'espace rural sont diversifiées. L'élevage et l'exploitation forestière sont les principales ressources des plateaux du N. (Ardenne) et du S.-E. (massif de l'Argonne). Les cultures, dominent sur les terres calcaires de la partie septentrionale de la Champagne crayeuse, céréales, betterave à sucre et luzerne. Elles sont complétées par des sucreries, des silos et des usines de déshydratation. Les activités industrielles emploient environ 25 % de la population active, autour de la métallurgie de vieille tradition de la vallée de la Meuse (équipements automobiles fonderie, quincaillerie, appareils ménagers). Au N., à la pointe de Givet, la Meuse est à grand gabarit, et la coopération franco-belge a installé la centrale nucléaire de Chooz ; un peu en amont fonctionne la centrale hydroélectrique par pompage de Revin..

Deux grand axes de communication se croisent dans le département : l'autoroute reliant Paris à l'Europe du Nord par Rethel et Charleville-Mézières et l'ancienne liaison ferroviaire entre le Nord et la Lorraine. Dans les forêts ardennaises se développent des activités de loisirs de plein air (parc naturel régional des Ardennes, créé en 2011) tandis que le patrimoine architectural, militaire et religieux, attire de plus en plus de visiteurs, Sedan et Rocroi venant en tête pour la fréquentation.